Amazon : les règles du jeu de la fiscalité remises en question

Julien Helmlinger - 19.05.2013

Edition - International - Royaume-Uni - Margaret Hodge - Amazon


Le Comité des comptes publics du Royaume-Uni, poussé par des députés, se soucie de faire la lumière sur la question des allégations d'évasion de taxes dont fait l'objet le géant du commerce en ligne. La stratégie fiscale d'Amazon au moment de s'acquitter de ses comptes avec l'État, un peu à la manière « pile je gagne, face tu perds », se trouve désormais au coeur des débats. Depuis le menu du prochain sommet du G8, et jusque dans les préoccupations de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).

 

 

 

Ainsi, des suites du constat indiquant que la firme aurait déboursé à peine 3,2 millions £ de taxes l'an passé, pour 4,2 milliards £ de vente sur le territoire du Royaume-Uni, la présidente du Comité, Margaret Hodge a les yeux rivés sur les méandres de la fiscalité. Et pendant ce temps, le premier ministre britannique a annoncé qu'il mettrait l'affaire à son ordre du jour lors du prochain sommet du G8, le mois prochain en Irlande.

 

On reproche à la firme d'avoir truqué les règles du jeu, en bénéficiant d'un maximum de subventions et autres allègements fiscaux, tout en esquivant d'avoir à s'acquitter de trop de taxations en tous genres. Une pirouette rendue possible par la multiplicité géographique des sièges de l'entreprise.

 

Des responsables de plusieurs pays auraient pris contact avec l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), requérant un plan d'action de la part de l'institution supervisant les réglementations en la matière. Des mesures attendues, qui pourraient influer sur la question d'une remise à jour du traité régissant les compétences en matière de réglementation fiscale, et notamment dans le cadre du commerce de biens dématérialisés.

 

Via The Guardian.