Amazon ouvre des librairies, et racheterait des salles de cinéma

Clément Solym - 17.08.2018

Edition - Economie - Amazon librairies cinéma - Amazon salles cinéma - Amazon Denver librairies


On savait Amazon friand de librairies physiques, puisque la firme saupoudre méticuleusement sur le territoire américain ses boutiques. Deux nouvelles ouvertures sont prévues, à Denver – cette fois avec une petite nuance. Mais surtout, l’entreprise convoiterait également une chaîne de cinémas...


stuck_amazon_horseback_1897
Franz Stuck (domaine public)

 

Pour ce qui est des librairies, deux créations sont donc à prévoir à Denver, la première au rez-de-chaussée d’un immeuble de huit étages. Un espace de 470 m2, pas bien méchant. Depuis novembre 2015, ce sera le 20e établissement Amazon Books qui voit le jour. 

 

Installée à Cherry Creek, ce sera donc la deuxième librairie de la ville, avec ce que le concept Amazon implique : uniquement des best-sellers, des facilités d’achat pour les membres Prime, une notation par étoiles comme sur le site, etc.

 

Ce qui fait écarquiller grand les yeux ce matin, en revanche, c’est ce morceau d’information, qui indique un rapprochement entre Amazon et Landmark Theatres. Il s’agit tout de même de la plus grande chaîne de cinéma des États-Unis, pleinement consacrée... à la commercialisation de films indépendants et étrangers.

 

Très, très loin du grand public donc. La société est en concurrence avec d’autres prétendants pour la reprise de cette enseigne qui dispose de 50 salles, avec des espaces de premier plan à New York, Philadelphia, Chicago, Los Angeles et San Francisco. 

 

Considérés comme des espaces de cinéphilie, les cinémas disposent également de cafés et de salons, qui ne correspondent pas vraiment à ce que la firme de Jeff Bezos nous avait habitués.

 

Le prix de vente serait par ailleurs relativement peu important, pas de quoi inquiéter les finances de l’entreprise qui avait dépensé 13,7 milliards $ pour racheter Whole Foods, spécialisée dans les produits alimentaires frais.

 

Ce qui devient plus intéressant, c’est que les États-Unis ont interdit aux studios de production de posséder leurs propres salles de cinéma. L’intégration verticale est pourtant manifeste puisqu’Amazon dispose de son propre studio... On verra bien ce que la société en fera.

 

via Business Den, Bloomberg




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.