Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Amazon ouvre un service de vente en ligne en Australie

Bouder Robin - 21.04.2017

Edition - International - amazon vente ligne - amazon australie - amazon commerce ligne


Dans un communiqué du jeudi 20 avril, Amazon a annoncé l'ouverture d'un service de vente en ligne en Australie. Un pas de géant pour la marque, qui compte bien représenter d'ici quelques années la plus grande part du ecommerce sur le sol australien, au détriment de ses concurrents directs.

 

Max Pixel (CC0 Public Domain)


Le bruit courait depuis un petit moment, mais le géant de la vente en ligne vient de le confirmer dans une déclaration hier : « La prochaine étape est d’apporter une offre de vente en ligne en Australie, et nous sommes en plein dans ce projet. »

Actuellement, la marque compte un millier d’employés en Australie, et y possède déjà quelques services : Amazon Web Services y a été lancé en 2012 et un store Kindle en 2013. Finalement, ce n’était qu’une question de temps avant qu’Amazon ne se décide à y ajouter un service de vente en ligne. Pour le moment, aucune date précise n’a été donnée quant à son ouverture.

« Nous sommes ravis de pouvoir créer des milliers de nouveaux emplois en Australie, d’amener des millions de dollars d’investissements supplémentaires et de rendre de petites entreprises australiennes autonomes grâce à Amazon Marketplace », explique Amazon dans son communiqué.

Et de douze librairies pour Amazon !

 

La branche australienne d’Amazon ne vendait jusqu’ici que des ebooks ou des vidéos via Amazon Prime. Dorénavant, les Australiens pourront également profiter d’un service de commande et de livraison de toutes sortes de biens.

Les autres marques de vente en ligne déjà présentes sur le marché australien, comme Myer ou Harvey Norman, se sentent d’ores et déjà menacées. Le spécialiste Morgan Stanley explique à Watermark Funds Investment que ce qu’il appelle le « Country Killer » va « détruire la vente en ligne australienne ». Il estime que c’était déjà le cas au Royaume-Uni et en Allemagne, pays dans lesquels Amazon représentait pas moins d’un tiers des ventes (en ligne ou pas) en 2016.

On peut déjà parier sur un schéma similaire en Australie. La vente en ligne y représentait 21 milliards $ l’an dernier, un chiffre encourageant pour Amazon, qui risque bien d’écraser toute concurrence dès son installation…

Via Business Insider