Amazon rachète l'un des plus importants éditeurs d'Inde

Clément Solym - 31.10.2016

Edition - Economie - Amazon éditeur inde - Westland Amazon Kindle - livres ebooks vente


Voici une importante acquisition qu’effectue Amazon en Inde : le cybermarchand a mis la main sur Westland Ltd, filiale de Trent Limited. Il s’agit de l’une des principales maisons d’édition dans le pays, comptant deux maisons et un paquet d’auteurs bien bankables.

 

 

 

« C’est un grand jour pour nos auteurs et leurs lecteurs à travers le monde. Les racines d’Amazon plongent dans les livres et nous sommes ravis de faire partie de cette équipe, pour la prochaine phase de notre voyage », assure Gautam Padmanabhan, PDG de Westland. 

 

Ce rachat impliquera directement le développement des activités de vente de livres physiques et numériques, en Inde et partout dans le monde, assurent les firmes. De quoi donner à un plus grand nombre de lecteurs la possibilité de découvrir les œuvres publiées.

 

Concrétiser le premier mouvement de février

 

« En trois ans, nous avons construit le plus grand magasin en ligne d’Inde, auquel les clients peuvent se fier pour trouver, découvrit et acheter. Notre acquisition de Westland poursuit cet engagement en Inde permettant à Amazon de porter des auteurs très talentueux de Westland, et leurs livres, vers un plus grand nombre de clients en Inde et dans le monde entier », poursuit Amit Agarwal, vice-président et directeur d’Amazon Inde.

 

L’accord a été officialisé la semaine passée, le 28 octobre, mais aucun renseignement sur le montant de la transaction. On parle cependant d’une somme proche de 400 millions de roupies (près de 5,46 millions €) dans la presse indienne. En février dernier, Amazon avait déjà versé 95 millions de roupies pour acquérir 26 % de Westland, avec une option de rachat sur l’ensemble du capital, sous cinq ans. 

 

Il n’aura pas fallu bien longtemps pour que le marchand se décide à faire valoir son option... « Depuis l’investissement dans Westland, plus tôt cette année, nous avons construit une excellente relation avec l’entreprise et ses auteurs », souligne Amit Agarwal.

 

La cible : des livres en anglais, prioritairement

 

L’offre actuelle de livres représente un catalogue de 3 millions de livres pour Kindle, dévoile la société américaine. L’arrivée de Westland, maison d’édition qui a fêté ses 50 années de parution sera un apport précieux pour enrichir l’offre Kindle qu’Amazon pousse de toutes ses forces. 

 

Le grand avantage est que Westland est l’un des cinq plus grands éditeurs d’ouvrages en langue anglaise en Inde : l’offre de livres numériques s’enrichira d’autant plus qu’Amazon sera propriétaire des droits. Parmi les maisons de Westland, on compte Tranquebar Press (fiction et non-fiction), EastWest (consacrée à l’héritage du sud de l’Inde) et Westland (livres grand public, en fiction et non-fiction).

 

Parmi les auteurs qui ont signé chez Westland, on retrouve Amish Tripathi, Ashwin Sanghi, Rashmi Bansal, Rujuta Diwekar, Preeti Shenoy, Devdutt Pattanaik, Christopher C Doyle, Anand Neelakantan, Anuja Chauhan, Ravi Subramanian, BKS Iyengar ou encore Savi Sharma.

 

Le marché indien est définitivement un enjeu d’envergure pour le marchand : en août dernier, il se décidait à ouvrir une plateforme de vente de livres d’occasion, qui en quelques jours recensait 100.000 ouvrages. La firme l’a bien compris, l’Inde reste un pays où il est possible de diversifier les offres, ou même de proposer des services inédits, quitte à écraser la concurrence, qui ne peut que reculer devant le géant américain.