Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Amazon recrute des influenceurs à grosse audience sur Youtube

Victor De Sepausy - 25.08.2017

Edition - Economie - amazon influenceurs internet - youtube chaîne amazon - vente promotion produits


Les stars de la toile pourront désormais jouer avec Amazon : la firme ouvre son programme de recrutement d’influenceurs avec de nombreuses options. L’objectif est évidemment que les Youtubers ouvrent leur propre boutique Amazon, et obtiennent des remises sur les produits dont ils font la promotion...




 

Le programme lancé au printemps se poursuit donc. De nombreux internautes ont en effet pu profiter de ce qu’Amazon offrait des coupons de réduction. Désormais, c’est à travers les Youtubers du moment que la firme souhaite étendre son pouvoir. 

 

Une page d’inscription a été mise en ligne : il est possible de se connecter pour vérifier l’éligibilité au programme. Cependant, aucune donnée ne permet de savoir pourquoi l’on sera refusé – ce qui a été le cas lors de notre test. 

 


 

Bien entendu, le principe ne diffère pas beaucoup de ce qu’Amazon a mis en place avec son service d’affiliation depuis plusieurs années. Une URL personnalisée part des vidéos postées pour aller sur Amazon.com et de ce fait, l’affilié reçoit des remises et des pourcentages de vente. 
 

Les influenceurs littéraires : construire une communauté


Tout cela ne fait en réalité que suivre le fonctionnement du programme amorcé en phase bêta en début d’année. L’Amazon Influencer Program ne fait que prolonger le programme Associates

 

Et à tout prendre, difficile de croire qu’Amazon s’arrêtera en si bon chemin : bientôt, les influenceurs sur les autres réseaux sociaux seront à même de monétiser leurs contenus, sans trop de difficulté.

 

“Les lieux de la critique littéraire ne sont plus hermétiques” (Thierry Guichard)


D’autant plus que les réseaux classiques sont déjà pris en compte, pour permettre de partager, partager et partager encore...

Il suffit de laisser à Amazon le temps de trouver la bonne formule.

 

Lecteurs, communauté et réseaux sociaux : promouvoir le livre