Amazon recule et plie face au boycott des libraires de livres anciens

Nicolas Gary - 07.11.2018

Edition - Librairies - libraires livres anciens - abebooks libraires conflit - comptes supprimer abebooks


DERNIÈRE MINUTE – Alors que le conflit faisait rage entre la filiale d’Amazon, Abebooks, spécialisée dans les livres anciens, et les libraires d’ouvrages rares et anciens, une première bataille est remportée. Au terme de sa rencontre avec les représentants d’ABE, Sally Burdon, présidente de l’ILAB salue une victoire.

 

P7028402.tif
Sigfrid Lundberg, CC BY SA 2.0
 

 

Au cœur du conflit, la décision d’Abebooks de supprimer les comptes de plusieurs libraires partenaires. Et qui a fait se lever comme un seul homme (ou femme) près de 590 libraires. En protestation, tous se sont mis en grève des ventes, supprimant leurs titres des étals d’Abebooks.
 

Abebooks doit “respecter les libraires”,
pas jouer au despote

 

On apprend cependant de Sally Burdon que l’International League of Antiquarian Booksellers a fait céder ABE. « C’est avec un grand plaisir que je vous informe que les libraires de République tchèque, de Hongrie, de Russie et de Corée du Sud, pourront continuer de vente sur Abebooks à l’avenir, s’ils le souhaitent. »

 

Et de préciser : « Ils ne verront pas leur compte supprimé à la fin du mois ni à l’avenir. » Victoire, et pas des moindres.

 

Rencontre au sommet...

 

Le PDG de ABE, Arkady Vitrouk ainsi qu’Udo Göllman, senior account, ont donc reçu les représentants de l’ILAB, commençant par présenter des excuses pour le comportement adopté par l’entreprise. Excuses plusieurs fois renouvelées, atteste la présidente.

 

Elle souligne également que tous deux ont assuré de leur bonne volonté et se montrent « très conscients de l’erreur qu’ils ont commise ». Déplorant leur « mauvaise décision », les deux hommes auront manifestement tenu à faire amende honorable. 

 

Le nœud de leur problème vient manifestement d’un nouveau système de paiement qui sera mis en place à la fin de l’année. Il semble qu’il s’agisse d’un passage forcé (plus de sécurité ?), attendu que l’actuel sera mis hors service fin décembre. Tous les détails ne sont pas encore communiqués, mais c’est bien lui qui serait à l’origine du choix de supprimer les comptes. 

 

D’autres points, plus sensibles, ont également fait l’objet d’une discussion, et seront exposés plus tard.

 

« Je voudrais profiter de l’occasion pour remercier toutes les personnes qui ont participé à cette manifestation extraordinaire et sans précédent », poursuit la présidente. « Sans vos protestations et l’attention des médias, je sais que nous n’aurions pas pu obtenir et si facilement cet excellent résultat. »  
 

Mobilisation internationale
des libraires anciens contre Abebooks

 

Et de conclure : « Cette action historique, inédite, est un succès pour nous tous. »

La suite maintenant dépendra des propositions formulées par ABE pour garantir aux libraires une collaboration plus saine... Le retour des livres retirés, pour nourir le feu du boycott n'est pas encore garanti : à cette heure, 3,79 millions de livres ont été supprimés de la vente sur Abebooks, soit 120.000 de plus que ce matin même.




Commentaires

L'humeur manifestée par plus de 500 libraires se justifie également par le despotisme d'Abebook, mode de notation et de déclassement des libraires (qui n'a pas été un jour été dans l'impossibilité de livrer un livre pour des raisons multiples !!!), le coût exhorbitant des commissions abe et de paiement, et je ne parle pas du renvoi de livres ou documents non justifié et entraînant une décote .....
À notre échelle il faut absolument boycotter amazon et abebook, ils pillent notre patrimoine et s'en mettent plein les poches , détruisent notre économie et favorisent le chômage.
Chers amis,

enfin une victoire face à Abebooks/ Amazon qui depuis un certain déjà applique les méthodes odieuses de Amazon, infantilisant les libraires, comme le mode de notation d'une stupidité crasse entrainant un déclassement du libraire. De plus le client ayant toujours raison, si nous sommes dans l'impossibilité de livrer un livre, pour " X " raisons, on reçoit un email d’avertissement, comme si nous étions des élèves idiots... Et puiq quid du coût exorbitant des commissions et des frais de paiement, sans aborder le renvoi de livres ou documents sans justification valable, provoquant de nouveau une décote et une réprimande...

Par contre aucun service pour le libraire, le contact téléphonique ayant été supprimé...On se retrouve bien seuls face à des formulaires à remplir..Bref Abebook fournit un travail insignifiant et nous traite juste comme des vaches à lait...Vive la tonte des moutons....

Bon courage à tous
Je vous rejoins sur le fait que les commissions soient très élevés, mais ne partage pas votre analyse sur les retours et le service client, si les libraires indépendants veulent faire de la vente par correspondance, il doivent avoir une qualité de service irréprochable, expédition rapide et sécurisé, accepter les retours avec plaisir, c'est d'ailleurs en france la loi. On doit même le mettre en avant comme qualité de service, si nos fiches sont correctes avec des photos réalistes c'est totalement négligeable et ne représente même pas du 1 pour 1000, c'est donc un bel argument commercial qui rassure et n'a pratiquement pas de conséquence. Faut pas s'étonner que certains clients désertent les librairies anciennes indépendantes si on les reçoit virtuellement comme des chiens au milieu d'un jeu de quille...et si on ne se met pas au niveau de qualité standard de tous les sites de VPC,

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.