medias

Amazon regroupe les critiques de livres pour enrichir ses conseils

Clément Solym - 19.12.2019

Edition - Economie - commentaires livres Amazon - critiques internautes Amazon - recommandation livres lecture


Les commentaires laissés par les internautes sur Amazon sont le nerf de la guerre. Parce que le pouvoir de recommandations des lecteurs exerce une incidence sur les ventes, la firme s’est fait fort de valoriser cette participation gracieuse. D’ailleurs, la chasse aux faux commentaires ou chroniques rémunérées montre à quel point le sujet est sérieusement considéré dans l’entreprise.

Amazon
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

Jusqu’à présent, Amazon avait pris soin de cloisonner les espaces de ventes : entre les extensions CO.UK, .CA, .COM et ainsi de suite, les avis des uns restaient méticuleusement en place. Les vannes semblent ouvertes, dans le monde anglophone désormais : on retrouve en effet sur la version américaine les avis déposés sur les plateformes britannique et canadienne. 

Mieux : l’entreprise a su valoriser cet apport en le qualifiant de « meilleures critiques internationales ». Et bien entendu, la note finale laissée par les chroniqueurs bénévoles est prise en compte dans la note globale. 

La procédure n’est pas encore généralisée a constaté le Digital Reader — tous les livres ne se voient pas enrichis de ces commentaires de même que l’Australie ne semble pas encore avoir rejoint les rangs.

Point intéressant, Amazon met en place un système permettant de traduire, pour l’instant en anglais, les critiques déposées sur des ouvrages. Ce qui laisse clairement entendre que toutes les chroniques se retrouveront à terme sur l’ensemble des extensions territoriales de l’entreprise.



 

David Meulemans, directeur éditorial des Forges de Vulcain, le rappelait récemment dans nos colonnes. Tout le modèle de la recommandation par Amazon vise avant tout à optimiser le parcours des clients

« En 1999, Amazon employait des êtres humains pour établir des recommandations en fonction des achats de ses clients. Une chercheuse leur indique qu’au regard du volume d’informations que possède Amazon, un automate serait sans doute plus efficace (et moins coûteux) que ces quarante critiques en ligne.

Amazon met alors en compétition ses critiques humains et son automate et demande aux clients de voter. L’automate remporte haut la main la compétition et Amazon fait monter alors à un tiers le volume de son chiffre d’affaires produit par les recommandations : vous avez acheté ceci, vous aimerez cela.
 »


Commentaires
L’algorithme de recommandation est super utile. J'achète un livre en édition anglaise on me propose le même titre mais en édition américaine. Du coup j'hésite.

Quand j'achète un adaptateur secteur on me propose d'en acheter un autre toutes les semaines. C'est tellement mieux que les conseils d'un libraire vous ne trouvez pas ?
On devrait faire un livre des commentaires "à la con" d'Amazon, et ils sont nombreux.
Encore un (triste) exemple d'une mondialisation toujours plus grande qui gomme les spécificités de chaque pays (heu, pardon... marché !) dont Amazon est l'un des exemples les plus criants.
C'est utile quand même, j'avais ce soucis de rien savoir sur FBI - Saison 1 et la nouvelle version La Foire aux Vanités ; grâce aux commentaires US j'ai pu voir que ces 2 séries valent le coup.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.