Amazon s'implante au Vietnam : une marketplace, mais pas de livres

Victor De Sepausy - 09.03.2018

Edition - Economie - Vietnam commecer Amazon - marketplace Amazon Vietnam - Kindle Amazon Vietnam


L’implantation d’Amazon au Vietnam est confirmée : à compter du 14 mars, la firme américaine ouvrira son service de vente en ligne. En accord avec l’Association du e-commerce du Vietnam, l’entreprise va surtout aider les TPE et PME à pousser le commerce. Le tout, via la marketplace d’Amazon, évidemment.


Vietnam
guido da rozze, CC BY ND

 

 

Le marché vietnamien dispose d’un fort potentiel de croissance pour Amazon : le commerce électronique augmenterait de 25 % chaque année, et, avec 100 millions d’habitants, les perspectives sont juteuses. Jusqu’à présente, c’est Jack Ma, propriétaire milliardaire du site de vente Alibaba, qui occupait le territoire. 

 

Un partenariat avec Lazada, opérateur local racheté, avait facilité l’introduction. Le géant avait en effet passé de 51 à 83 % son investissement dans le capital de la société vietnamienne dernièrement.

 

D’ailleurs, c’est le modèle d’Alibaba qu’Amazon semble préparer : le Chinois se positionne essentiellement en intermédiaire, connectant les vendeurs aux acheteurs, et opérant la livraison. Amazon est pour ce faire en train de développer ses propres entrepôts et ne ménage pas ses efforts pour fournir un service de livraison expresse. 

 

Arrivée d’Amazon en Suisse,
une « distorsion de concurrence » grâce à La Poste ?

 

Après Singapour, le Vietnam représente le deuxième pays le plus important d’Asie du Sud-Est, où Amazon vient s’implanter. 

 

Nguyen Thanh Hung, président de l’Association e-commerce du Vietnam se réjouit du soutien qu’apportera Amazon aux entreprises vietnamiennes à travers cette plateforme. De toute évidence, la présence du vendeur va grandement accélérer le développement du commerce en ligne ces prochaines années. Une manière de répondre également aux habitudes changeantes des consommateurs. 

 

Mais une question demeure : Amazon s’est monté, au commencement, autour du livre, et ce dernier semble totalement absent des projets vietnamiens. De fait, c’est en tant qu’entreprise technologique et prestataire de service, que Jeff Bezos prend ici ses quartiers. 
 

10 années de bons et loyaux services du Kindle,
pour finir aux oubliettes ?

 

Alors qu’Alibaba a commencé à attaquer le marché américain en 2015, on savait également que les territoires asiatiques compteraient comme un enjeu primordial — mais complexe à aborder — pour l’Américain. 

 

Le fait que le Kindle ne soit ici pas la porte d’entrée — comme ce fut le cas pour l’Inde, le Brésil ou encore le Mexique — en dit long sur la stratégie nouvellement élaborée. Surtout que le territoire dispose de solutions mobiles 4G qui sont parmi les plus efficaces en termes de couverture du réseau et de connectivité. 

 

 

via VTV

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.