Amazon supprime des dizaines d'ouvrages négationnistes

Clément Solym - 13.02.2017

Edition - Librairies - livres négationnistes Amazon - déni Holocauste ouvrages - Shoah livres Amazon


De la propagande antisémite vendue sur Amazon, par dizaine d’ouvrages ? C’est ce que le Sunday Times a découvert en inspectant le catalogue sur la version britannique du site. Des livres révisionnistes à souhait sont actuellement commercialisés, chacun assurant que l’Holocauste est un mythe. Ou presque.

 

 

 

 

Les discours de haine ont le vent tristement en poupe, et suite à une enquête menée par la publication britannique, Amazon a dû retirer plusieurs titres vendus. Problème : la plupart d’entre eux sont autopubliés, et profitent donc de l’outil Kindle Direct Publishing pour leur mise en vente.

 

Cependant, le déni de l’Holocauste n’est pas un crime partout dans le monde : en France, Italie ou Allemagne, cela peut entraîner des peines incluant la prison. Mais sur les plateformes américaines et britanniques, la plupart des titres dénoncés par le Sunday Times sont encore disponibles.

 

Pour 99 pennies, plusieurs de ces ouvrages pouvaient être téléchargés rapidement – et lus. Tous contestent la réalité de la Shoah, allant même jusqu’à estimer qu’il s’agit d’une « imposture ».

 

Choquant, malsain... mais surtout déjà dénoncé

 

Karen Pollock, directrice générale de l’Holocaust Educational Trust, estime pour sa part « choquant et malsain » qu’Amazon ait autorisé l’achat de ces ouvrages. « L’Holocauste a été l’une des périodes les plus documentées et objet de recherche de l’histoire. Mais même en 2017, plus de 70 ans après, certains nient délibérément, dénigrent et minimisent la mémoire de l’Holocauste. »

 

Mieux que ça : ils font commerce de ce déni. « Le fait que ce matériel injurieux soit largement accessible chez un détaillant est choquant et malsain », poursuit-elle.

 

Le problème vient ensuite de ce que les commentaires, souvent partagés sur la question, laissent la part belle aux révisionnistes. L’un d’entre eux assure que le livre The Six Million : Fact or Fiction, est « une excellente source d’information ».

 

On estime pourtant, d’après les archives et de nombreuses recherches que 6 millions de juifs ont été tués durant la période de l’Allemagne nazie, par Adolf Hitler et ses troupes. Et cinq millions de personnes non juives ont également péri dans les camps.

 

La popularité du négationnisme fait froid dans le dos, et bien entendu, la domination d’Amazon, sur des territoires comme les États-Unis – avec 42 % de parts de marchés, ebook et papier confondus – confère à ces ouvrages une trop belle vitrine.

 

Pour l’heure, la société n’a pas fait de commentaires ni apporté d’explication au retrait des livres sur certains sites européens.

 

Il semble cependant, au moment où nous publions cet article, que plusieurs des ouvrages évoqués – The Myth of Extermination of the Jews ou Holocaust: the Greatest Lie Ever Told – aient disparu des sites américain et britannique. Mais tous n’ont pas encore disparu.

 

Autre problème : Amazon est sous le feu des projecteurs, mais certains de ces livres se retrouvent sans trop de difficultés chez d’autres chaînes de librairies américaines...

 

Cependant, l’histoire semble avant tout vouée à se répéter : en 2013, une enquête similaire avait révélé la présence de livres fascistes et antisémites du même ordre, sur Amazon.