Amazon UK se plie au contrat d'agence

Clément Solym - 02.11.2010

Edition - Economie - marché - réglementation - clients


 C'est fait, les guerrières aux seins coupés ont déposé les armes devant plus fortes qu'elles. Amazon est passé sous contrat d'agence avec trois éditeurs, Hachette, Penguin et HarperCollins.

Amazon est donc le premier distributeur à faire le pas au Royaume-Uni. La librairie en ligne a donc finalement accepté ces fameux « contrats d'agence » instaurés par Apple et Hachette, selon lesquels l'éditeur fixe les prix des ebooks. Depuis hier, les livres des trois éditeurs portent ainsi la mention : « ce prix a été fixé par l'éditeur ».


Amazon avait pourtant annoncé sa volonté de se battre contre tels contrats. Comme nous le suggérions, ce fut finalement plus un aveu d'impuissance qu'une réelle déclaration de guerre.

L'éditeur Harper Collins : « l'expérience aux États-Unis, où le marché est devenu plus mature, nous l'a prouvé : c'est la meilleure manière de stimuler la compétition en offrant de la qualité aux clients, et en maximisant le nombre de chaînes du marché ».

HarperCollins et Penguin ont tous les deux certifié le contrat d'agence avec Amazon. Arnaud Nourry, PDG d'Hachette Livre, n'a pour l'instant pas réagi. Quoi qu'il en soit, l'éditeur français pourra se réjouir d'avoir été la base de la révolte des éditeurs. 


D'autre part, les distributeurs Canongate, Macmillan et Simon & Schuster ont d'ores et déjà signé les contrats d'agence, mais sans pour l'instant avoir appliqué les nouveaux prix des livres.

La réglementation est en marche.