Amazon : une étude interne montre une égalité salariale entre hommes et femmes

Joséphine Leroy - 24.03.2016

Edition - International - Amazon étude hommes femmes - salariés inégalité entreprise


Ces dernières semaines, la SEC (Securities and Exchange Commission) avait poussé Amazon à divulguer ses données sur les rémunérations salariales des hommes et des femmes. La proposition avait été mise en avant par l’actionnaire Arjuna Capital, une filiale de Baldwin Brothers Inc. 

 

Amazon España por dentro (San Fernando de Henares).JPG

Amazon en Espagne 

(Álvaro Ibáñez / CC BY 2.0)

 

 

L’étude révélerait que les salaires sont à peu près équivalents : les femmes perçoivent 99,9 % du salaire des hommes, pour le même poste confondu. En revanche, les salaires des minorités sont de 100,1 % en regarde de celui des travailleurs blancs. En détail, 39 % des postes salariés sont occupés par les femmes, mais celles-ci n’occupent que dans 24 % des cas les postes à haute responsabilité.  

 

Ces chiffres sont légèrement supérieurs à la norme pour l’industrie de la technologie, mais bien au-dessus de la moyenne nationale. 

 

Le Président Obama encourageait à une plus grande sévérité à l’égard des entreprises avec de larges écarts salariaux. La Californie a récemment adopté une loi rendant obligatoire l’égalité des salaires entre les hommes et les femmes pour les postes équivalents. 

 

L’actionnaire Arjuna Capital avait demandé à 9 entreprises du secteur technologique, comme Apple, Google et Amazon, les données sur les écarts et une amélioration des conditions de travail relative à ces données. Amazon était la seule entreprise à s’y opposer, en se justifiant par l’idée que la demande manquait de précision.

 

L’entreprise s’est alors tournée vers le SEC pour qu’elle accepte d’exclure la proposition dans le cadre du vote des actionnaires. Mais la SEC avait donné raison à Arjuna Capital. Elle a alors immédiatement publié les résultats après avoir examiné les statistiques. 

 

« Il y aura évidemment des fluctuations d’une année à l’autre, mais, chez Amazon, nous nous engageons à maintenir une rémunération juste et équitable », a commenté la société via une déclaration par e-mail. 

 

Une promesse inutile si les robots remplacent les salariés... 

 

 

 

 

(via WSJ