Des auteurs américains unis contre Amazon, multinationale nuisible

Antoine Oury - 21.08.2015

Edition - Justice - Amazon - auteurs américains - Department of Justice


575 auteurs américains, réunis sous la bannière Authors United, se sont attaqués à Amazon en envoyant un courrier au Department of Justice (DoJ). Ils demandent qu'une enquête soit conduite sur les pratiques commerciales du cybermarchand, qui ont mené, d'après eux, à des situations de monopole et de monopsone sur le marché du livre. Le courrier est daté du 20 août, et le Department of Justice a déjà assuré qu'il examinerait les éléments avancés par Authors United.

 

Amazon cat

(Stephen Woods, CC BY 2.0)

 

 

Sale semaine pour le vendeur de Seattle : un article du New York Times a relancé les polémiques autour des conditions de travail appliquées dans les entrepôts de la firme, et ce sont à présent les auteurs qui s'attaquent à ses pratiques commerciales. Authors United réunit de nombreux auteurs, menés par quelques têtes d'affiche, comme Douglas Preston ou Scott Turow, et s'était illustré en prenant la défense du groupe Hachette dans le conflit commercial qui l'opposait au vendeur.

 

Amazon a « acquis un pouvoir sans précédent dans l'industrie du livre des États-Unis » préviennent les auteurs dans leur lettre, et citent un cas judiciaire qui concernait l'un des principaux concurrents d'Amazon, Apple. Cette dernière a été condamnée en juin 2013 pour entente avec les éditeurs américains, en leur permettant de fixer eux-mêmes le prix de leurs livres numériques. 

 

« L’ironie de cette décision est que les actions d’Apple ont effectivement contribué à ouvrir le marché de l’ebook, et réduire le monopole d’Amazon, qui avait 90 % de parts de marché en 2009, et 67 % aujourd’hui, environ » précisaient déjà les auteurs le mois dernier. En effet, la lettre envoyée au DoJ avait été diffusée à l'occasion d'un article sur le site de l'Authors Guild.

 

Mais, visiblement, le DoJ a donné son aval, cette fois, et signalé qu'un examen des divers éléments avancé par l'Authors Guild allait être mené. Il y aura vraisemblablement fort à faire, puisque l'organisation d'auteurs assure qu'Amazon va « contre les intérêts des lecteurs américains, appauvrit l'industrie du livre dans son ensemble, endommage la carrière des auteurs, les intimide, et fait obstacle à la libre circulation des idées ».

 

Si les dénonciations sont plutôt vastes et consensuelles, elles généreront sans aucun doute des débats nourris au sein de l'industrie du livre : d'autres auteurs, parfois autopubliés, reprochent à Authors United de relayer les points de vue de l'édition, et non ceux des auteurs. Nombreux sont ceux qui mettent ainsi en avant les services d'autopublication de la firme, ou son offre très complète, pour répondre aux accusations de maîtrise de l'information.

 

(via Wall Street Journal)