Amélie Nothomb intronisée à l’Académie royale de Belgique

Julie Torterolo - 21.12.2015

Edition - International - Amélie Nothomb auteure - intronisation académie royale - littérature Belgique langue


Annoncée en mars dernier, l’intronisation d’Amélie Nothomb à la prestigieuse Académie royale de langue et de littérature française de Belgique a eu lieu ce samedi 19 décembre. Une consécration pour l’écrivaine d’origine belge, qui fait désormais partie des 40 membres de cette petite sœur de l’Académie française. 

 

Amélie Nothomb au Prix Décembre 2015 (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Amélie Nothomb prend le fauteuil 26, laissé vacant suite au décès en août 2014 de l’écrivain et sinologue belge Simon Leys. Élue à « une grande majorité », l’écrivaine a été un choix d’évidence selon Jacques De Decker, secrétaire perpétuel de l’Académie. « L’idée d’Amélie Nothomb est arrivée tout de suite. Elle a parlé de Simon Leys dans un de ses livres, l’a connu étant petite. Cela s’est vraiment imposé et ça a été un raz-de-marée », a-t-il confié au journal RTBF. 

 

L’auteure à la vingtaine de bestsellers a rendu un hommage rempli d’émotion à son prédécesseur  : « Je m’assiérai avec fierté et émotion au fauteuil de Simon Leys, mais je ne lui succède pas. Indépendamment de toute humilité, si je ne lui succède pas, c’est d’abord parce que je ne le tiens pas pour défunt. Je n’ai même pas besoin de relire Simon Leys pour savoir qu’il n’est pas mort. Il me suffit d’écrire pour savoir qu’il est vivant. »

 

Amélie Nothomb confie « avoir pleuré d’angoisse » avant son intronisation. « C’est un stress considérable, j’ai pleuré d’angoisse, et ce n’est pas une métaphore », a-t-elle déclaré à RTBF. « Comme tous les cadeaux, c’est à double tranchant : c’est bien sûr un plaisir magnifique, mais il faut être à la hauteur d’un tel honneur et ne pas décevoir. Et ne pas décevoir, c’est l’angoisse de ma vie. »

 

Pour Éric Brogniet, il s’agit « d’un excellent choix », permettant de « revoir l’image que l’on se faisait de l’institution », notamment grâce à « l’originalité » des écrits d’Amélie Nothomb. 

 

L'auteure de Mercure fait désormais partie des 40 membres — 30 belges et 10 étrangers — de l’Académie royale de langue et de littérature française de Belgique, ouverte aux femmes depuis sa création en 1920. Elle ne fut pas la seule à recevoir son siège : Georges Kleiber, chercheur français en linguistique, a également été accueilli par l'Académie. (via Le SoirRTBF et RTL)


Pour approfondir

Editeur : Albin Michel
Genre : litterature...
Total pages : 180
Traducteur :
ISBN : 9782226258311

Pétronille

de Amélie Nothomb

"Au premier regard je la trouvai si jeune que je la pris pour un garçon de quinze ans".

J'achète ce livre grand format à €