Amende de bibliothèque impayée : la police lui passe les menottes

Clément Solym - 22.08.2008

Edition - Bibliothèques - amende - bibliothèque - prison


Voilà quelque temps, nous rapportions qu'outre-Manche, était fortement discutée la légitimité des amendes pour des livres rendus en retard. Un sujet discutable, certes, mais probablement moins que ce qui est arrivé à cette Américaine.

Une résidente du Wisconsin a en effet été arrêtée à son domicile et emmenée au poste pour ne pas avoir payé les amendes dues à sa bibliothèque. Âgée de 20 ans, Heidi Dalibor a expliqué qu'elle a ignoré les lettres de relance ainsi qu'un avis de comparution au tribunal.

Et pourtant, elle fut étonnée lorsque les forces de l'ordre sont venues l'interpeller chez elle, frappant à sa porte, lui passant les menottes et la conduisant au poste pour relever ses empreintes. Selon le capitaine, c'est la même procédure pour tout le monde.

Le directeur de la bibliothèque a expliqué que plusieurs dizaines de personnes sont ainsi dans une situation de non-retour et de non-paiement des livres ou des indemnités de retard.

L'amende, justement, s'élevait à 30 $ pour deux livres de poche de retard. Il aura coûté 172 $ à la mère de la jeune fille pour la faire sortir de prison.

Et après on se demande comment il est possible d'investir plus de 100.000 € en détectives privés pour retrouver des clients qui ne payent pas...