Amérique du Sud : Déficit marqué de lecture en Colombie

Nicolas Gary - 11.08.2014

Edition - International - Colombie livres - chiffres lecture - statistique ministère


Le Département administratif national des statistiques, ou Departamento Administrativo Nacional de Estadística (DANE), vient de fournir des informations sur la lecture en Amérique du Sud. En collaboration avec le Fomento del Libro en América Latina y el Caribe –CERLALC, l'étude vise à montrer les évolutions des pratiques de lecture en Colombie. 

 

 

Bogota

Candor, CC BY NC ND 2.0

 

 

Au cours des douze derniers moins, 61,3 % de la population âgée de 6 à 25 ans a lu des livres, statistique en diminution, en regard de 2010, où elle était de 68,5 %. De même, du côté des 26-40 ans, le pourcentage se réduit un peu plus, à 44,1 %, et 40,2 % pour les 41-64 ans. Chez les Colombiens de 12 ans et plus, 50 % lisent des revues, et 63 % des périodiques. 

 

En mesurant les pratiques de lecture entre la Colombie, le Chili, l'Argentine et l'Uruguay, on constate que ces trois derniers pays ont une moyenne de 5 livres lus par ans, quand on plonge entre 2 et 3 livres pour la Colombie. Ce serait d'ailleurs l'une des explications aux mauvais résultats dans le classement PISA dernièrement présenté. 

 

Les efforts du pays en matière de littératie ne sont pourtant pas négligeables. Plusieurs alternatives reposant sur les outils numériques tentent d'améliorer le niveau de lecture, aujourd'hui. Le ministère de la Culture et de l'Éducation a placé comme priorité cette action auprès de la population, en recherchant l'amélioration des compétences dans les classes dès le plus jeune âge. 

 

Dans la capitale de la Colombie, Bogota, se concentre par ailleurs la majorité des grands éditeurs. Or, constate un enseignant de l'université Rosario, Carlos Eduardo Maldonado, le pays dispose d'un nombre de livres équivalent à un exemplaire pour deux personnes dans sa bibliothèque nationale. 

 

L'universitaire explique ce faible nombre par les 4,592 millions de titres pour l'ensemble des habitants de la capitale, plus de 8,5 millions de personnes. Or, Bogota est régulièrement présentée comme l'Athènes de l'Amérique du Sud. Pour le professeur, Bogota, capitale du livre, mériterait d'être vérifié, et surtout, les pouvoirs publics devraient améliorer la mise à disposition des ouvrages.

 

Selon une étude présentée en début d'année par le DANE, 1,9 livre serait lu par an en 2012, par les habitants de Colombie de 12 ans et plus. Ce qui est marquant, c'est que la moyenne diminue d'année en année, partant de 2,23 livres en 2010. D'ici à quatre années, le ministère de la Culture et de l'Éducation vise à inverser la tendance pour parvenir à 3,2 livres par an.