medias

Anabet : l'ebook au prix du livre de poche pour un premier roman

Clément Solym - 14.06.2010

Edition - Les maisons - kindle - ipad - iphone


Alors, oui, c'est un coup à jouer, et forcément, pour se distinguer dans la grande rentrée littéraire, il faut jouer des coudes, voire acheter une batte pour fracasser des genoux. Mais chez Anabet, on a préféré une solution non-violente.

Ainsi, le premier roman de Faustine Ondry, La petite fille de devant, va profiter d'un lancement particulier, le 10 septembre prochain. Présentation de l'éditeur :
C’est une histoire à deux voix, celle de l’enfant et celle de l’adulte.
La mort de son père fait revenir Adélaïde dans la maison où elle a grandi avec sa mère et ses deux papas. Les souvenirs reviennent, la honte de la différence, le regard des autres enfants, la difficulté d’exister. L’histoire singulière d’une enfance hors norme qui déséquilibre le présent d’une femme entravée par le quotidien.
David d'Equainville, coéditeur et cofondateur de la maison Anabet, nous explique cette initiative : « En voyant que les gros éditeurs ont entrepris les démarches pour être présents sur les plateformes de vente en attendant que le marché ne se déclenche, nous avons décidé, avec l'auteure, de proposer une publication sur plusieurs plateformes. »

Du numérique à foison !

Et plusieurs, c'est rien de le dire. L'ouvrage sera présent doublement en librairie. Dans sa version papier, certes, pour 16 €, mais également via l'interface ePagine, au format ePub uniquement. « Le numérique va aider les ventes du papier. C'est un pari à faire pour pousser un premier roman et le distinguer dans cette période. »

ePagine, d'accord, mais pas que. En effet, une version iPad sera vendue via l'iBookstore, ainsi qu'une application pour l'iPhone, qui arrivera quelques jours après la sortie officielle. Mais on ne s'arrête pas là : pour jouer sur l'ensemble des lecteurs ebook du marché, le roman de Faustine sera également vendu... via Amazon en version numérique - donc au format Kindle.

« Pour un premier roman qui participe à la rentrée littéraire, nous avons proposé cette démarche à Faustine, en estimant qu'il était intéressant de développer cette stratégie pour lui offrir une certaine place », poursuit David.

Le tout au prix du livre de poche

Tout cela est bel et bon, n'est-ce pas ? Oui, mais sans une politique tarifaire réellement attractive, l'ensemble serait quelque peu vain. « C'est pourquoi nous avons décidé de vendre la version numérique au prix d'un livre de poche. » Donc, 6 €. Quand on entend des éditeurs pousser des cris à l'évocation d'un 40 % ou 50 % de moins pour le livre numérique que pour la version papier, ce genre d'offre va créer des syncopes dans les rangs.

« Je crois vraiment que les ventes numériques aideront les ventes papier. Mais pour ce faire, il faut que l'ebook soit à un prix qui attire le lecteur. »

Pari tenu, à suivre dès le 10 septembre.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.