Angleterre : Le livre en berne, avec un premier semestre à - 3 %

Clément Solym - 08.07.2011

Edition - Economie - vente - livres - angleterre


La première moitié de l'année 2011 aura été assez sombre, pour l'industrie du livre en Angleterre, avec une chute de 3 % des ventes, en regard de la même période de l'année passée.

Selon les données récoltées par Nielsen BookScan, le marché des 26 premières semaines de l'année ont perdu 22,2 millions £, pour un chiffre d'affaires total de 677,4 millions £. Cela représente moins de ce qu'avait été le premier semestre de 2005.


Quelques titres et auteurs ont tiré leur épingle du jeu, note cependant The Bookseller.

Les ventes de romans de poche ont diminué également de 6 %.

Cependant, les ventes de livres numériques n'étant toujours pas officiellement comptabilisées - de même qu'aux États-Unis, les chiffres de l'IDPF ne concernent que les ventes d'EPUB, et donc excluent les ventes d'Amazon - il est difficile de savoir si finalement ce début d'année a réellement été mauvais.