Angoulême : fin de mandat pour Gérard Balinziala, président du FIBD

Lauren Muyumba - 02.07.2013

Edition - Société - FIBD - Angoulême - Patrick Auzou


Gérard Balinziala n'est plus président de l'association du Festival international de la bande dessinée depuis le vendredi 28 juin 2013. Après un mandat de quatre ans, avec un poste bénévole et exigeant, il projette d'aider les auteurs, toujours par le biais de l'association. Patrick Auzou, même s'il exerce déjà ses fonctions, le remplacera officiellement suite au prochain conseil d'administration qui aura lieu à la rentrée.

 

 

 

 

Le journal Sud Ouest annonce que Patrick Auzou sera président par intérim, jusqu'à l'assemblée élective de juin 2014. Il doit avoir un avant-goût de la charge qui lui incombe puisque qu'il était jusqu'à présent vice-président de l'association et représentant au sein du conseil d'orientation du FIBD (Festival international de la bande dessinée). Mais rien n'est encore joué quant à savoir la durée de son mandat : «On verra à ce moment-là si je poursuis l'aventure au-delà de cette date

 

 

Au côté des auteurs

 

Même s'il quitte son rôle de président, Gérard Balinziala ne sera pas pour autant absent de la scène du Festival d'Angoulême. Contacté par ActuaLitté, il explique : «Je suis membre de l'association depuis 35 ans maintenant, et j'ai été élu l'an dernier au conseil d'administration. J'ai donc encore 3 ans de mandat à faire, mais dans un autre rôle. Plein de choses m'intéressent, surtout les contacts que j'ai avec les auteurs. Il y a régulièrement des opérations et des animations où on les envoie». Une manière de leur permettre «d'avoir des revenus», dit-il. Un bon moyen de communication en tout cas.

 

L'ancien président souhaite continuer l'opération des bornes décorées sur les sites de containers d'ordures, et celle des “boîtes aux lettres dessinées” qui se termine fin 2014. «On inaugure une boîte aux lettres jeudi prochain», annonce-t-il. En partenariat avec La Poste et le Grand Angoulême, l'action vise à décorer une boîte aux lettres avec une vignette d'un auteur de Bande Dessinée sur chaque commune de l'Agglomération du Grand Angoulême. Gérard Balinziala envisage même d'élargir l'opération au-delà de la commune après 2014.

 

«J'ai découvert au fur et à mesure que les auteurs ont un grand plaisir à laisser une trace. Sans que je les contacte, ils sont au courant de ce qui se passe. Ils attendent d'être appelés.»

 

L'aventure continue

 

L'association FIBD est liée par convention (de 2007 à 2017) avec la société Neuvième Art +, organisatrice du FIBD. Les relations entre les deux entités ont été mouvementées, mais seraient en train de trouver un terrain d'entente d'après Gérard Balinziala. D'autant plus que Patrick Auzou a confirmé l'alliance entre Neuvième Art + et le FIBD. Cela dit, le nouveau président se projette déjà après 2017, et veut être prévoyant pour préparer cette échéance, notamment en termes juridique et social : il n'écarte pas l'hypothèse d'un non-renouvellement de contrat avec Neuvième Art +.

 

Le 41e festival de la Bande Dessinée d'Angoulême se tiendra du 30 janvier au 2 février 2014, avec au programme, comme chaque année : expositions, rencontres, ateliers, conférences, spectacles, et prix « Fauves » décernés aux auteurs.