Angus & Robertson et Borders : à vendre d'urgence !

Clément Solym - 01.06.2011

Edition - Economie - australie - librairie - vente


Ferrier Hodgson, la société consultée pour restructurer Borders et Angus & Robertson, annonce trente-quatre licenciements. Angus & Robertson et Borders fermeront si aucun acquéreur ne se manifeste.

Toutes les offres de rachat des librairies, même au détail, seront examinées, apprend-on dans la presse australienne.
(via SMH)

Fortune fluctue

En 2010, REDgroup affichait une progression annuelle de 19,5 millions de dollars. La société emploie alors trois mille quatre cent cinquante-sept personnes. Depuis février 2011, ses filiales Borders et Angus & Robertson suivent la procédure « Chapter 11 », à cause de leurs cent dix-huit millions de dollars de dettes.

Hilco Merchant, une organisation qui élabore des stratégies commerciales, a conseillé à Borders de fermer des magasins aux États-Unis et dix-sept librairies en Australie. Ferrier Hodgson aurait fait fermer cinq cent dix postes.

En attendant un éventuel repreneur, la situation des chaînes de librairies restera incertaine durant un mois à six semaines ; durant cette période, « Hilco est autorisé à ajuster la masse salariale en fonction des besoins. »

Les librairies pourraient toutefois être vendues, comme les cinquante-sept magasins Whitcoulls et les cinq librairies Borders achetées par James Pascoe Group, qui ont ainsi préservé neuf cents emplois.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.