Anne Hidalgo rend hommage à Antoinette Fouque, figure du féminisme

Cécile Mazin - 02.03.2018

Edition - Société - Antoinette Fouque féminisme - Anne Hidalgo féminisme - Paris féminisme urbanisme


Le 8 mars prochain, à l’occasion de la Journée internationale des femmes, Anne Hidalgo, Maire de Paris, inaugurera la rue Antoinette Fouque, dans le 20e arrondissement.



© Sophie Bassouls 2009

 


Née le 1er octobre 1936 à Marseille, Antoinette Fouque est décédée le 20 février 2014, à l’âge de 77 ans. Les hommages se sont succédé, saluant une vie de combats pour les droits des femmes et le respect de leurs libertés. Elle participe aux actions du Mouvement de Libération des Femmes dans les années 1970, avant de structurer — s’approprier, soulignent certains — l’organisation.

Anne Hidalgo, présentant son projet pour la rue, rappelait : 
 

Diplômée universitaire, Antoinette Fouque s’engage activement dans la défense des droits de la femme.

En 1968, elle cofonde le Mouvement de libération des femmes (MLF), qui permet à ces dernières de s’exprimer librement. Elle crée des structures qui leur sont entièrement dédiées, notamment les éditions des femmes en 1973, maison d’édition destinée à encourager les femmes à écrire. 

Antoinette Fouque va également se soumettre à cet exercice avec la publication de deux ouvrages clés sur la question de la « féminologie » : Il y a deux sexes en 1995 et Gravidanza en 2007.

À travers le MLF et l’association Alliance des Femmes pour la Démocratie (AFD) créée en 1989, elle va étendre son combat en développant une politique de solidarité active, autour des femmes en lutte à travers le monde. C’est dans ce cadre qu’elle rencontre l’anti-franquiste espagnole Eva Forest, la Birmane Aung San Suu Kyi, la Bangladaise Taslima Nasreen ou encore la Turque Leyla Zana.

Élue députée au Parlement européen de 1994 à 1999, elle poursuit son combat pour les droits des femmes, tourné vers l’Europe et l’international, à travers des commissions et des conférences des Nations Unies. 

 

« Par ce geste, c’est à toutes les femmes en lutte pour leurs droits que la Ville de Paris rend hommage. Et nous lui adressons nos remerciements », assurent l’Alliance des Femmes pour la Démocratie – association qu'elle avait fondée – et les éditions des femmes-Antoinette Fouque. 

 


La rue Antoinette Fouque se trouve non loin de la Porte des Lilas. Elle-même est enterrée au cimetière du Père Lachaise.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.