Anne Rice n'a pas lu Twilight, et change les vampires en anges

Clément Solym - 27.10.2009

Edition - Société - Anne - Rice - Twilight


Depuis 1998, Anne Rice a rejoint le catholicisme, abandonnant derrière elle tout ce qui était Lestat, vampires et canines. Avec Angel Time, qui sort aujourd'hui, elle raconte un tueur à gages recruté par des Anges. Mais si ses deux derniers livres parlaient de Jesus Christ, elle reste encore très enthousiaste en voyant ce que les vampires deviennent aujourd'hui, explique-t-elle au Wall Street Journal.

L'idée de son nouveau roman est que les anges doivent se servir d'un humain pour les aider dans une époque antérieure et partent alors pour une mission incroyable.

Les vampires, pour elle, c'est un pan achevé de sa vie, mais le phénomène est « merveilleusement amusant ». Elle semble même apprécier plus d'en lire, bien que de la série Twilight, elle n'ait vu que le premier film. « J'ai senti qu'il reflète le profond désir des jeunes femmes de connaître le mystère et la protection et la sagesse des hommes plus âgés. »

Parce que, bien sûr, les jeunes filles sont plus vite matures que les hommes au même âge. De là, le fantasme d'un vampire sage et protecteur. Et puis, les vampires sont des êtres tragiques, tourmentés... aujourd'hui, les anges sont les nouveaux vampires, pour Anne Rice.

Aujourd'hui, son ancien lectorat ne paraît pas réticent à la nouvelle orientation qu'ont prise ses livres, autant que finalement elle avait dû faire face aux préjugés lorsqu'elle sortit ses premiers romans vampiriques. Évoquant son fils qui écrit aussi, elle considère que la comparaison ne se fait pas : « Ses livres sont très immédiats, très liés à des problèmes contemporains. » Et surtout, aucune intervention du surnaturel, alors qu'Anne avoue avoir de réelles difficultés « à parler de son entourage proche ».