Année très difficile pour la librairie indépendante britannique

Clément Solym - 08.02.2010

Edition - Société - librairie - indépendante - britannique


2009 a été une année difficile pour les libraires britanniques avec près de deux librairies « fermées » chaque semaine.

En effet, selon les chiffres communiqués par la Booksellers Association (équivalent du SLF) 102 librairies indépendantes auraient fermé et seulement 40 se seraient ouvertes. Ainsi, il y aurait 62 librairies indépendantes en moins au Royaume-Uni portant le nombre de celles-ci, en fin 2009 à 1 289.

Il faudra tout de même nuancer ces chiffres en tenant compte du fait qu'ils sont établis à partir des non-renouvellements et des nouvelles adhésions à la Bookseller Association (ou BA). Celle-ci n'a pas précisé, les raisons du non-renouvellement (fermeture ou volonté de quitter l'association).

Meryl Halls de la BA a affirmé : « Il ne fait aucun doute que nous vivons sous un climat économique incroyablement rude contre lequel aucun secteur de la vente de livre n'est immunisé ». Elle a aussi précisé que la BA avait mis en place « une grande variété d'initiatives et de programmes [...] pour assister le secteur indépendant ».

Seulement, les libraires se préparent à une autre année difficile avec une rude concurrence des supermarchés et des cybermarchands. Certains comme Dinah Anderson, propriétaire du Bookshrop (dans le Shropshire), envisagent de ne pas renouveler leur adhésion à la BA. Ils se sentent attaqués de toutes parts et estiment que la survie des indépendants dépend d'un soutien clairement marqué. Il semblerait donc que pour eux les initiatives de la BA ne soient pas suffisamment importantes.