Annie Saumont, nouvelliste et traductrice, est morte

Antoine Oury - 01.02.2017

Edition - Les maisons - Annie Saumont - Annie Saumont livre - Annie Saumont mort


L'auteure Annie Saumont est décédée ce mardi 31 janvier à l'âge de 89 ans, annonce le journal Le Monde. Passée maître dans l'écriture de nouvelles, avec plus de quarante recueils publiés, Annie Saumont était également traductrice, notamment de L'Attrape-cœurs de J.D. Salinger.

 

Annie Saumont, de passage à La Grande Librairie

 

 

Née le 16 mars 1927 à Cherbourg, Annie Saumont grandit à Rouen et commence à écrire de petites histoires à l'âge de 6 ans. Cette manie ne la quittera jamais : lorsqu'elle frappe à la porte de l'éditeur Jérôme Lindon, c'est pour lui présenter un paquet de nouvelles. L'éditeur refuse et lui recommande d'écrire un roman, ce qu'elle fera, regrettant sa piètre qualité.

 

Elle écrire d'autres romans, notamment Ce soir j'ai peur, publié par les éditions Julliard en 1961, mais ce sont bel et bien les nouvelles qui feront la réputation de la plume d'Annie Saumont. En 1981, Quelquefois dans les cérémonies, publié chez Gallimard, reçoit le Prix Goncourt de la nouvelle. En 2003, c'est Un soir, à la maison (Julliard) qui reçoit le prix de la nouvelle de l’Académie française.

 

 

 

Traductrice attitrée de John Fowles, elle est également l'auteure d'une nouvelle version de L'Attrape-cœurs de JD Salinger, publié en 1986 par Robert Laffont, la plus célèbre à ce jour. Elle traduit également les romans de V.S. Naipaul, Nadine Gordimer et Patricia Highsmith, entre autres.

 

Suisse, Nouvelle-Zélande, Inde, États-Unis ou encore Mexique : Le Monde rappelle qu'Annie Saumont était une voyageuse passionnée par les différents pays où elle résidait.

 

Il est possible de revoir son passage dans l'émission La Grande Librairie, à partir de 33:30 environ.

 

 

via Wikipedia