Ant éditions : rémunérer les auteurs de BD à la page

Fasseur Barbara - 13.03.2018

Edition - Les maisons - Ant éditions contrat - contrat auteur éditeur - bande dessinée contrats


Anthony Roux a de grands projets pour les auteurs de BD. Éditeur et scénariste, il propose une solution pour assurer un meilleur revenu aux créateurs – cherchant donc à améliorer la situation les auteurs au quotidien. Comme si tout un mouvement était en marche...




Et il n’y va pas par quatre chemins. Prenant la situation à bras le corps, Anthony aka Anton, scénariste, s'est fait éditeur et a fondé Ant Éditions, prêt à coloniser le monde de la bande dessinée. Le principe, contrairement aux autres maisons d’édition traditionnelles, ne repose pas sur le système de l’avance sur droit. La structure prévoit en effet de rémunérer les auteurs à chaque planche créée, puis leur verser les droits d’auteur dès le premier exemplaire vendu.

Pourtant, cette initiative n’est pas aussi novatrice qu’elle en a l’air, elle pourrait même apparaître comme un retour aux sources nécessaire, un petit pas en arrière pour un grand saut en avant. Rappelons-nous l’époque des magazines de prépublication comme Le Journal de Spirou, qui eux rémunéraient en effet leurs contributeurs à la planche.
 

La rémunération des auteurs pose problème ?


« C’est vrai que cela peut paraître étonnant qu’il faille revenir vers d’anciennes pratiques pour sortir d’un système qui se détériore de plus en plus », indique Anton à ActuaLitté. « En toute sincérité, quand j’ai commencé à réfléchir sur mon projet, je ne me suis pas réellement inspiré d’un quelconque modèle, mais j’ai préféré partir sur un autre raisonnement : quel est le problème concernant la rémunération des auteurs ? ».

Plus besoin d’attendre que les ventes permettent à l’éditeur de rembourser la somme de ses avances pour toucher des droits après la sortie de l’album en librairie. D’autant plus que, comme le rappelle l’instigateur à BoDoï, cette somme « est calculée sur un hypothétique nombre d’albums vendus, avec l’espoir de toucher des droits supplémentaires si les ventes du livre dépassent les espérances ».

La solution d’Anton pour financer son beau projet ? Auto-édition, mais surtout auto-diffusion. Car, « soit je devais augmenter nettement le prix de mes BD, soit je devais me passer d’un diffuseur dans un premier temps. La première solution me semblait mauvaise, j’ai choisi la seconde ».

Il ajoute : « Je préfère me dégager moins de marge comme éditeur et savoir que “mes” auteurs ont pu faire un livre dans de bonnes conditions, avec des revenus décents. J’espère vraiment y arriver et que cela donne des idées à d’autres personnes pour proposer des contrats similaires voire même mieux ! »
.

Les auteurs jeunesse et BD “méprisés et
humiliés publiquement par Livre Paris”


Et pourtant tous les artistes ne sont pas (encore) convaincus, Anton rapporte que les réactions restent très contrastées. « Certains auteurs ont été immédiatement enthousiastes, espérant que cette pratique se généralise. D’autres auteurs m’ont paru plus circonspects et craintifs quant à la pérennité du projet. Je les comprends, c’est une crainte que je partage ! ».
 

Constituer une communauté, et l'animer


Mais que les auteurs, illustrateurs et coloristes se rassurent, les lecteurs pourront montrer leurs implications et soutien avant même la sortie du premier album via le Tipeee dédié à l’ambitieux projet. Plateforme de financement participative, un Tipeee fonctionne sur le principe du pourboire régulier ou ponctuel. En plus de participer à la dynamique économique de la petite entreprise, cette initiative permettra de créer rapidement une communauté active et des liens forts entre auteurs, éditeurs et lecteurs.

Et c’est exactement le désir d’Anton :
 
Dès le lancement de mon projet éditorial, j’ai toujours voulu revenir à des relations à échelle humaine : avec les auteurs, comme évoqués précédemment, mais aussi avec les lectrices et les lecteurs. C’est vraiment quelque chose d’important pour moi : j’ai envie que le lectorat suive cette aventure éditoriale non seulement parce que les livres vont lui plaire, ce que j’espère — et les auteurs aussi —, mais parce qu’il se retrouve dans les valeurs défendues. Idéalement, j’aimerais réussir à avoir une communauté fidèle qui suivra Ant Éditions.
 

Baromètre auteurs/éditeurs : les contrats plus satisfaisants,
les relations un peu moins


Anton espère aussi que son initiative permettra au grand public de mieux comprendre le fonctionnement de l’édition des bandes dessinées, mais également d’ouvrir les yeux sur la situation de ses acteurs.
 
Pouvoir échanger avec le lectorat, pouvoir montrer aussi tout ce qu’il y a comme travail sur un livre, avant, pendant, après, ça me paraît essentiel ! Et je pense aussi que le lectorat sera beaucoup plus sensibilisé à la situation actuelle du secteur en le connaissant plus en profondeur ! J’ai quelques anecdotes en dédicaces qui montrent qu’il y a encore du chemin à parcourir... On m’a par exemple demandé si le scénariste ajoutait les textes dans les bulles en fonction des dessins. 

Le premier album paraîtra en 2019 et s’intitulera R.I.P. — Une histoire mortelle : « Un voyage dans le temps à travers la vie… et surtout la mort… de personnages célèbres ! ». Pour patienter, vous pouvez d’ores et déjà devenir Tipeur et découvrir le projet plus en profondeur sur le site.

 

Pour mémoire, le Syndicat des Éditeurs alternatifs avait également proposé un contrat d’édition bien spécifique. Selon Jean-Louis Gauthey, ce dernier liait les deux parties équitablement.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.