Appel pour une vision européenne du livre à l'ère numérique

Julien Helmlinger - 19.02.2014

Edition - International - Europe - Numérique - Aurélie Filippetti


Tandis que l'International Publishers Association pointait récemment le « gâchis » de l'approche européenne, en matière de TVA appliquée au livre, l'avenir du livre sur le Vieux continent était largement discuté à l'occasion du Conseil des ministres franco-allemand qui se tenait à Paris, ce 19 février. Les ministres en charge de la Culture pour la France et l'Allemagne, Aurélie Filippetti et Monika Grütters, ont adopté une déclaration commune.

 

 

 ActuaLitté, CC BY-SA 2.0

 

 

Comme l'explique le communiqué de presse de la rue de Valois, la déclaration commune des ministres appelle à « l'engagement rapide, à l'échelon européen, d'un échange collectif sur le livre et les défis posés par la transition numérique dans cette industrie culturelle où l'Europe dispose d'atouts considérables ».


Pendant que le marché du livre numérique est en constante progression sur le territoire de l'Union européenne, la France et l'Allemagne se mettent au diapason. La volonté commune ainsi affichée serait de « préserver l'équilibre de la chaîne du livre et la diversité de la création, tout en favorisant un accès renouvelé aux œuvres grâce au numérique ».


Selon la déclaration des ministères, la vision des enjeux économiques et culturels du livre devrait être globale et cohérente dans l'Union européenne. En conséquence de quoi la France et l'Allemagne demandent que l'engagement appelé se traduise :

 

  • par la reconnaissance du bien-fondé des régulations nationales du prix du livre numérique ;
  • par la possibilité d'appliquer un taux réduit de TVA pour le livre numérique, mais aussi la presse en ligne ;
  • par la création d'un vaste espace de circulation des œuvres sur les réseaux, structuré par des modèles de diffusion transfrontière, des technologies et des standards interopérables pour les lecteurs.


Les Etats membres sont ainsi conviés à rejoindre l'initiative des deux ministres de la Culture. La Commission européenne, le Parlement européen et la présidence du Conseil de l'Union européenne sont quant à eux appelés à « prendre pleinement en compte l'importance des enjeux culturels, industriels et économiques du livre à l'ère numérique, pour en faire une priorité dans leur programme de travail dès 2014 ».