Apple : condamné par la justice chinoise pour vente illégale d'encyclopédie

Clément Solym - 29.09.2012

Edition - Justice - Chine - Apple - Encyclopédie


La maison d'édition qui publie l'encyclopédie chinoise, en procédure judiciaire contre le géant Apple, vient d'obtenir un modeste gain de cause suite au verdict des tribunaux locaux. La marque à la pomme a été reconnue coupable d'avoir commercialisé des copies numériques illégales de l'encyclopédie via son AppStore. La Cour a condamné la firme de Cupertino à s'acquitter de 84.000 $ (520.000 yuans) de dommages et intérêts, tandis que le plaignant en réclamait quelque 10.000 yuan de plus.

 

 

Lorsque la maison d'édition a dénoncé la vente irrégulière, courant 2010, Apple avait nié être directement responsable du piratage de l'encyclopédie par des applications. Néanmoins, cui bono, le tribunal a jugé l'entreprise coupable en partant du fait que celle-ci avait validé les publications et en avait tiré un bénéfice.

 

Par ailleurs en République Populaire de Chine, contrée réputée reine en matière de contrefaçon, Apple se trouve déjà aux prises avec bon nombre d'auteurs, parmi lesquels le célèbre blogueur Han Han, et qui l'accusent de forfaits similaires (voir notre actualitté).

 

Toujours dans le pays asiatique, une troisième affaire de violation de copyright, concernant cette fois l'appellation iPad, avait éclaboussé la firme de Cupertino (voir notre actualitté). Pour conserver le nom de sa tablette et régler le litige, Apple s'est résolu à reverser 60 millions de dollars à Primeview Technology.