Après 47 ans, il rend son livre à la bibliothèque

Laure Besnier - 18.05.2018

Edition - Bibliothèques - Bibliothèques retours - Retard rendu bibliothèque - Plus grands retards


Peut-être avez-vous déjà oublié de rendre un livre à la bibliothèque, au point de le garder indéfiniment (et d’ignorer soigneusement tous messages de rappel). Sachez qu’il est toujours possible de rendre votre butin dérobé évidemment malgré vous. La bibliothèque publique de San Francisco a eu l’agréable surprise de voir revenir un ouvrage emprunté il y a de ça 47 ans, 4 mois et 29 jours. Mieux vaut tard que jamais, comme on dit. 

 

Le livre qui a manqué à la bibliothèque publique de San Francisco pendant 47 ans
 


Le quotidien américain San Francisco Chronicle rapporte l’heureux événement. Les mémoires d’Eldridge Cleaver (militant pour les droits civiques et essayiste américain ayant vécu entre 1935 et 1998) intitulées Soul On Ice, ont retrouvées leur place originelle après 47 ans d’absence : la bibliothèque publique de San Francisco. 

Le livre aurait dû être rendu en 1970. Autant dire que l’amende aurait dû être salée : 1731,70  $. Heureusement, la bibliothèque la plafonne à 10,01  $. En plus de cela, le livre n’est pas revenu en excellent état : la couverture est détachée de l’ouvrage et il y a un trou dans la page de titre.
 

 


L’identité de la personne ayant rendu (discrètement) le livre est inconnue. Anne Vannucchi, directrice de la branche d’Eureka Valley (lieu auquel a été adressé l’ouvrage) espère un jour savoir qui est le client afin de connaître l’histoire du voyage des mémoires d’Eldridge Cleaver.
 

Un livre rendu à la bibliothèque...
avec 120 années de retard


Ce n’est pas la première fois que la bibliothèque publique de San Francisco fait face à des retards : l’année dernière, un homme a rendu un livre emprunté par son arrière-grand-mère, plus de 100 ans auparavant. Joli coup du sort, le livre s’appelait Forty Minutes Late (quarante minutes de retard) par Francis Hopkinson Smith. 
 




Commentaires

Beautiful story! Belle histoire qui fonctionne un peu comme un retour du refoulé et permet de remettre en mémoire des 'faits' qui ne nuiraient nullement qu'on se les rappelle à une époque où tout est fait pour essayer d'effacer les grands moments de la lutte des noirs Américains pour plus de justice et d'égalité dans leur pays!

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.