Après Bologne, l'édition jeunesse chinoise a de beaux jours devant elle

Fasseur Barbara - 30.03.2018

Edition - International - Bologne Book China - Bologne Book Fair 2018 - Edition Jeunesse Chine


Premier salon professionnel de l’édition jeunesse, la Foire internationale du livre de Bologne est le rendez-vous immanquable du secteur. L’édition 2018 vient de se terminer et c’est déjà l’heure du bilan. Cette année, la Chine était l’invité d’honneur de l’événement et les résultats de l’industrie de l’édition jeunesse chinoise ont de quoi impressionner.

 
Asian Girl Reading a Book next to Painting of Girl Reading Book Grand Rapids Children's Museum June 11, 20119
Steven Depolo (CC, BY, 2,0)


En soit, cela ne surprendra personne d’apprendre l’expansion de cette industrie; en revanche ce qui ne manquera pas de faire hausser le sourcil, ce sont les chiffres de croissance annoncés par Haiyun Zhao, directeur général adjoint du département de l’administration de l’import à l’Administration générale de la presse, de l’édition, de la radiodiffusion, du cinéma et de la télévision. Représentant la plus haute instance chinoise assistant à la foire du livre de Bologne cette année, il affirme que le marché connaît une croissance minimum de 10 % chaque année depuis 2002.

Le site Publishing Perspectives rapporte que Xuequian Li, président du groupe Presse et Publication Jeunesse de Chine, plus grand éditeur de livres jeunesse du pays avec 1 500 titres par an, affirme que les taux seraient encore plus élevés ces dernières années. D’après lui, le marché de la littérature jeunesse aurait progressé de 29 % en 2016 et de 15 % en 2017.

Lors d’une interview avec le magazine et pour tenter d’expliquer une telle croissance, Li a mis l’accent sur l’amélioration de la qualité des ouvrages pour la jeunesse ces 10 dernières années. Pour Zhao, il faut rappeler le rôle des éditeurs chinois, qu’il décrit comme de fins observateurs qui ne cessent d’apprendre de ce qu’ils voient. Selon lui, c’est ce qui a permis la progression du marché, mais aussi sa présence de plus en plus active sur la scène internationale.

Li, quant à lui, pense que cela est dû aux auteurs, et à leur talent en constante évolution. « Les auteurs ont vécu une véritable transformation », dit-il. La combinaison de ces deux facteurs serait la véritable clé d’une telle croissance.

Travailler avec de grands auteurs, mais aussi avec des éditeurs chinois capables de produire de meilleurs livres a été un travail de longue haleine, qui a demandé beaucoup de temps et de ressources au cours de la dernière décennie. D’après Li, à l’heure actuelle, près de 80 % des best-sellers jeunesses nationaux sont écrits par des auteurs chinois. Une progression de 30 % en 10 ans, et ce malgré la part grandissante d’auteurs internationaux publiés en Chine.

Une autre cause non négligeable de cette croissance de l’industrie du livre jeunesse est le nombre impressionnant d’enfants à travers le pays. Selon Li toujours, on dénombre actuellement près de 370 millions de mineurs en Chine. Autant de jeunes lecteurs potentiels sensibilisés à l’importance de la lecture et de l’éducation par une promotion nationale de grande envergure.
 

Pékin inaugurera sa première Foire
internationale du livre jeunesse en août 2018


Bien sûr, comme dans d’autres pays, l’influence d’internet et des médias numériques reste un véritable problème. Les enfants, en Chine ou ailleurs, sembleraient aujourd’hui plus à même de céder à la tentation d’un jeu que de lire un livre. Mais Li ajoute, « nous avons de la chance, car les parents et la société n’hésitent pas à accentuer l’importance de la lecture. »

Citons par exemple, la première loi chinoise sur les bibliothèques publiques qui est entrée en vigueur en janvier 2018. Cette loi exige de chaque administration locale qu’elle permette un accès gratuit à une bibliothèque et qu’elle organise des manifestations publiques. Ainsi, plus de librairies à travers le pays est forcément une excellente nouvelle pour les éditeurs, autorisant une croissance encore plus importante du marché de la publication jeunesse.

Enfin, Zhao et Li ont conjointement affirmé que les maisons d’édition nationales avaient beaucoup appris de leurs homologues internationaux au cours de la foire. Ils ont également insisté sur le fait que la relation n’était pas à sens unique, « le reste du monde a également à apprendre de la Chine. »

À Zhao de conclure : « Les éditeurs ont besoin d’une plus grande communication et d’une plus grande compréhension, afin de créer le genre de contenus qui connaîtront un succès national, mais aussi international. C’est pourquoi nous sommes si fiers d’avoir été l’Invité d’Honneur à Bologne cette année. »



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.