Après le déclin, les librairies chinoises sur le retour

Camille Cado - 19.02.2019

Edition - International - librairie chinoise subventions - fermeture librairie - phygital store librairie


Si toutes les librairies semblent souffrir de l’émergence des plateformes en lignes et de la lecture numérique, les librairies chinoises connaissent un regain d’intérêt notable de la part de leurs clients. Les magasins traditionnels se remettent d’une vague de fermetures et préparent un retour en force. 

Un magasin de la chaîne japonaise Books Kinokuniya à Siam Paragon, Bangkok (Thaïlande)
(photo d'illustration, Wpcpey, CC BY-SA 4.0)



Les lecteurs chinois se retrouvent à nouveau dans les librairies traditionnelles, constate le Bookdao New Publishing Institute. Ce cabinet de conseil du secteur de l’édition et de la vente de livres du pays a affirmé que sur 62 chaînes, 65 % d'entre elles envisageaient d'ouvrir plus de cinq nouveaux magasins cette année et que 18 % en ouvriraient plus de 100.

L’année dernière, le pays comptait 225 000 librairies et points de vente, en hausse de 4,3 % par rapport à 2017. Cheng Sanguo, directeur de l'institut, a déclaré : « Les librairies chinoises, en particulier les librairies privées, ouvrent davantage de nouvelles filiales. Elles ont réalisé des chiffres remarquables ces dernières années. »

Les chaînes privées FanDeng Bookstore et Sisyphe Bookstore ont toutes deux annoncé qu'elles ouvriraient plus de 100 magasins. La chaîne de librairies Xinhua a également accéléré son expansion. Sa filiale Shangshufang, fondée en 2015, a ouvert 198 magasins dans la province du Henan. Tandis qu'une autre filiale, Xiaojudeng, spécialisée dans les livres illustrés, compte désormais 150 magasins dans la province du Hebei.
 

Un redressement du secteur grâce aux subventions 


Entre 2000 et 2012, environ la moitié des librairies privées du pays ont fermé leurs portes. Une situation qui s’est aggravée jusqu’en 2017. 

Cheng Sanguo, directeur de Bookdao New Publishing Institute, a déclaré que la revitalisation des librairies était largement due aux politiques favorables mises en place ces dernières années. Environ 20 % des 62 chaînes de librairies chinoises ont reçu un financement, selon le rapport Bookdao.

En 2016, une directive nationale sur le soutien à l'industrie des librairies avait été publiée. Cela avait conduit 28 provinces, régions autonomes et municipalités à adopter des politiques similaires pour développer le secteur. Par exemple, depuis la publication des directives locales en juillet, 151 librairies de Beijing ont reçu un total de 50 millions de yuans (7,4 millions $) de subventions.

Le développement de la consommation culturelle a également aidé l’industrie de la librairie. Les consommateurs exigent désormais davantage de contenus ainsi que des événements culturels, incitant alors les librairies à diversifier leurs offres. 
 

Des librairies plus attrayantes 


Pour Ji Gang, vice-président de Roland Berger China, les centres commerciaux ont connu l'expansion la plus rapide des chaînes de librairies. « Les librairies sont devenues un élément essentiel des centres commerciaux. », a-t-il déclaré.

Ji a ajouté que les librairies se diversifiaient au point de devenir de véritables complexes culturels. Beaucoup ont développé d'autres entreprises, proposant de la restauration rapide, ou l'organisation de divers événements culturels. Selon le rapport Bookdao, sur les 62 chaînes chinoises, une seule se concentre uniquement sur la vente de livres, et 59 vendent de quoi se restaurer. 
Dan Jie a connu ces fortunes fluctuantes. Lorsque son commerce de librairie traditionnel a stagné, il a fondé la chaîne Yanjiyou en 2013. Il a ouvert de grandes librairies dans des centres commerciaux situés dans le quartier central des affaires. Dan affirme que tous les magasins Yanjiyou attachent une grande importance à l'encontre du design, qui se doit d'être attractif. « Chaque magasin Yanjiyou a des designs uniques, qui absorbent généralement des caractéristiques culturelles locales et des éléments exotiques. »

À Xi'an, capitale de la province du Shaanxi (nord-ouest), un magasin Yanjiyou, ouvert fin octobre, attire environ 10 000 visiteurs par jour. La boutique a été conçue par la designer japonaise Tomoko Ikegai, qui s’inspire des bâtiments de palais de la dynastie Tang. Ce magasin de 4 500 mètres carrés propose environ 130 000 livres et comprend également un café, une galerie d'art, et une section vendant des produits culturels innovants. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

迈科·言几又 #bookstore #yanjiyou #yanjiyoubookstore

Une publication partagée par Guang Yang (@ssyangguang) le

 

La tendance du “phygital store”


De nombreuses librairies développent une activité économique en ligne, appliquant ainsi les méthodes du numérique à un point de vente physique. Elles se placent dans la suite logique de la dématérialisation des espaces avec un seul objectif : augmenter la performance commerciale. 

Un renversement peut tout de fois être constaté : les entreprises opérant en ligne se sont également tournées vers les librairies traditionnelles. Les grandes plateformes de médias numériques Yitiao et Read at Ten ouvrent ainsi toutes deux des points de vente physiques. 
 
La librairie FanDeng doit son succès au grand nombre de membres de sa communauté de lecture en ligne, le Spiritual Wealth Club, fondé en 2015 par l’ancien animateur de la télévision, Fan Deng. Elle compte maintenant plus de 13 millions d’utilisateurs. La librairie FanDeng, fondée en 2016, compte plus de 200 filiales dans 94 villes du pays et prévoit d’en ouvrir 300 à 500 autres cette année.

« En ligne, nos consommateurs peuvent lire sur le Spiritual Wealth Club. Dans nos librairies, ils peuvent lire et se rencontrer les uns les autres », a déclaré Wu Ning, le fondateur de la chaîne « Le modèle click-and-mortar [modèle économique d'une société traditionnelle qui a développé une activité économique en ligne, NdR] profite à notre entreprise sur les deux fronts. »

Sur le chiffre d'affaires de FanDeng l'année dernière, 10 % seulement provenaient de la vente de livres ; 30 % des ventes de produits créatifs ; et 60 % de diverses activités culturelles.

Via China Daily


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.