Après le tollé, Shia LaBeouf annonce son retrait de la création artistique

Julien Helmlinger - 10.01.2014

Edition - International - Shia Labeouf - Vie publique - Polémique


L'actualité vous dépasse ? Il semblerait que la tendance se généralise en ce début d'année. À l'heure du buzz à tout va et des vies privée comme publique partagées en ligne et sur les réseaux, il n'y a pas que l'affaire Dieudonné pour partir en quenelle. Outre-Atlantique, tandis qu'on aurait cru qu'il en jouait avec une idée en tête, le cas des plagiats de Shia Labeouf semble prendre des proportions qui échappent au principal intéressé. Si bien que l'acteur, dans la ligne de mire des médias pour chaque excentricité, tweete son retrait de toute création. Intox ?

 

 

 Hashtag précoce pour un artiste de 27 ans

 

 

Tandis que les avocats de Daniel Clowes jugeaient dernièrement Shia LaBeouf « hors de contrôle » dans leur courrier de mise en demeure adressé aux défenseurs de ce dernier, suite au plagiat de Justin M. Damiano, l'auteur spolié de tout crédit a livré son commentaire mesuré via BuzzFeed : « Pour le moment je ne peux imaginer ce qui lui est passé au travers de l'esprit. » Une conclusion sûrement partagée par le plus grand nombre.

 

Suite à cette première controverse, qui n'évoquait alors qu'un plagiat comme tant d'autres, l'acteur âgé de 27 ans avait donné l'impression de faire amende honorable par le biais de toute une floppée d'excuses publiées via Twitter ou encore son message défilant dans l'espace aérien. Jusqu'à ce que les internautes se rendent compte que l'ensemble des excuses avait également été plagié de diverses sources. 

 

L'allusion portée haut dans le ciel par son message envoyé parmis les nuages, pourrait en fait avoir été une allusion au Cloud, si l'on considère que l'acteur hollywoodien partageait récemment certaines de ses vues à propos des procédés créatifs. Il arguait notamment que le fait de reprendre en partie une oeuvre pour en créer une nouvelle n'était pas de la vulgaire copie à l'ère du numérique. Une manière de rappeler que l'art existe depuis des lustres et que s'il ne se réinvente pas réellement, il se contenterait d'évoluer ? 

 

Un bénéfice du doute que tous ne lui accordent pas volontiers. Les critiques se sont multipliées et l'acteur a fini par anoncer son retrait de la vie publique. Son compte revendique froidement le hashtag #stopcreating, quand le fond d'écran de sa page reproduit son courrier de mise en demeure, raturé, pour ne laisser apparaître que les mots : « Il devrait arrêter tous ses efforts de création. »

 

Shia LaBeouf n'est en tout cas pas le seul a avoir vécu une telle escalade d'épisodes byzarroïdes relatés par les réseaux sociaux. Le chanteur Justin Bieber lui aussi déclarait dernièrement se retirer de la plateforme sociale après une succession de tollés, avant de finalement réapparaître bientôt sur la toile. Reste à voir si le cinéma continue ou si la tombée de rideau est définitive.