Après les bibliobus, voici les book bots !

Camille Cado - 26.03.2019

Edition - International - book bot US - Mountain View Book Bot - bibliothèque mobile


La bibliothèque publique de Mountain View en Californie a lancé un nouveau projet pilote : le Book Bot. Ce petit robot est chargé de se déplacer dans des quartiers dits de zone test pour faciliter ses résidents à rapporter les livres et autres documents empruntés à la bibliothèque. Mais mauvaise nouvelle pour les plus oisifs de nos homologues américains, le Book bot ne prend pas encore en charge l’option « livrer les documents ».

Photo du Book bot, via facebook

 
Book bot est l’une des nombreuses applications de dispositifs de livraison personnels développés dans le cadre d’un projet de l’atelier expérimental Zone 120 de Google. Peu étonnant donc que ce projet soit lancé dans la ville où siège le géant américain. 

« Pour le moment, nous voulons simplement savoir comment ça fonctionne, quels types de problèmes nous pouvons rencontrer », a déclaré Christian Bersch, responsable du projet. «Il est toujours en phase de développement. »

Le dispositif expérimental ne fonctionnera que pendant 9 mois à raison d'un seul jour par semaine, le jeudi, de 11 h à 20 h. Si le robot est équipé de phares pour œuvrer au ramassage après le coucher du soleil, il ne se déplacera pas par temps de pluie ou de grêle. 

Pendant les 6 premiers mois, le Book bot sera suivi par un surveillant, puis par un opérateur à distance.  « Il s’agit simplement de s’assurer que tout fonctionne comme prévu, et d’observer la réaction des gens », a expliqué Christian Bersch. 

Pour le moment, le robot dessert uniquement le quartier Old Mountain View et peut atteindre une vitesse maximale de 7,2 km/h.



La manœuvre est simple et le service, gratuit. Les usagers se connectent sur une plateforme pour planifier un ramassage. Le postier 2.0 enverra ensuite un sms à l'utilisateur pour l'avertir de son arrivée. À l’arrière de l’appareil, le petit coffre peut contenir 5 à 10 articles en fonction de la taille des documents. Une fois le robot de retour à la bibliothèque, un bibliothécaire vide les documents, et le robot lui, repart à la conquête d'autres documents à rendre. 
Mary Campione, résidente de Mountain View depuis plus de 30 ans, a déclaré qu’il n’était pas surprenant de voir des robots errer dans les rues de la ville Google : « Nous vivons dans l’épicentre de la technologie. Il y a tout le temps des voitures autonomes et des robots dans les restaurants. Alors non, ce n’est pas si surprenant que ça. »
 

Via Biblio Numericus, Mercury News 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.