Pearson se sépare de The Economist et se recentre sur l'éducation

Clémence Chouvelon - 12.08.2015

Edition - Les maisons - Pearson - The Economist - vente


L'éditeur britannique Pearson annonçait en fin de mois dernier vouloir se séparer de ses titres de presse et se concentrer sur « le volet éducatif ». C'est chose faite, Pearson confirmant dans un communiqué la vente de ses participations au titre The Economist, pour 469 millions £ ( 655 millions €).  

 

The Economist
(HonestReporting CC BY-SA 2.0)

 

 

Après l’officialisation de la vente du Financial Times au média japonais Nikkei, c'est officiel, 27,8 % des actions de The Economist seront achetées par la compagnie Exor, et le reste devrait être récupéré par le groupe The Economist. L’éditeur britannique détenait 50 % de participation dans le prestigieux groupe depuis 1957.

 

« Pearson est fier d'avoir fait partie de la réussite de The Economist au cours des 58 dernières années », a déclaré John Fallon, directeur de Pearson. « Nos actionnaires ont grandement bénéficié de sa croissance. Nous avons apprécié supporter la société dans sa création d'un business global, dans le maintien d'un journalisme d'excellence et l'assurance d'un lectorat de plus en plus large. Nous souhaitons à tous nos collègues de The Economist beaucoup de succès dans le futur. »

 

« Pearson se concentre désormais à 100 % sur le volet éducatif. Le monde de l'éducation change rapidement et nous voyons une grande opportunité à développer notre activité en améliorant l'accès à l'apprentissage de haute qualité à l'échelle mondiale. »

 

La transaction devrait être conclue au cours du quatrième trimestre 2015.