Arborescence sera la première librairie “potagère” participative

Fasseur Barbara - 18.05.2018

Edition - Librairies - Librairie Arborescence Ulule - Financement Librairie Massy - Massy Librairie Indépendante


Après avoir arpenté les librairies parisiennes, Élise Guillaume se lance dans l’aventure et vole de ses propres ailes. Comme pour conjurer le fléau du numérique de l’obsolescence programmée, elle choisit le nom d’Arborescence, car après tout, la lecture n’a pas de date de péremption. Mais, pour que la première librairie indépendante de Massy ouvre ses portes à temps, Élise fait appel à vous. Il reste encore une vingtaine de jours pour participer au financement Ulule.



 


Après un DUT métier du livre à Nancy, Élise Guillaume fait ses armes dans les librairies parisiennes, telles que La Procure, L’Émile, et l’Ars Una. Et puis en 2017, la jeune libraire a besoin de changement. Alors, quand après un entretien infructueux on lui conseille de contacter la mairie pour démarrer sa propre librairie dans ce corps de ferme en ruine… Elle saute sur l’occasion. Et la mairie aussi.

Mais à lieu atypique, projet atypique. Arborescence sera la première librairie donc la première librairie indépendante et généraliste de la ville de Massy, mais pas que. Dans ce local qui abritait anciennement une maison de la presse, elle découvre un bel espace vert à l’arrière de la future librairie. Et c’est là que tout se décide.

Avec l’aide de l’association Trouve Ma Culture, Élise Guillaume ne cultivera pas que l’amour de la lecture et la curiosité, mais aussi la terre. Elle fera de ses clients des lecteurs jardiniers et, de son magasin, une librairie potagère participative. Ce dernier dépendra des bénévoles qui le feront vivre ; quant aux récoltes elles viendront enrichir les évènements organisés par la librairie et le désir de partage et d’humanité de la libraire.
 

Des grainothèques : cultiver son jardin et l'esprit de partage


Côté littérature, elle prévoit de quoi ravir tout le monde, une vaste gamme de références (qu’elle est d’ailleurs en train de commander). « Je veux que tout le monde trouve son bonheur dans les références, mais il y aura bien sûr ma patte », précise-t-elle au téléphone. La libraire projette également d’organiser de nombreux évènements, « des séances de dédicaces avec des auteurs du coin ou non, des ateliers créatifs pour les enfants autour du livre avec des intervenants ou même des auteurs, et pourquoi pas un club de lecture ».

Arborescence est voué à devenir un lieu où l’on passe un moment, où l’on reprend contact avec la lecture et les libraires. Avec une vitrine de 10 m, au cœur du centre du vieux Massy – proche du marché et de nombreux commerces – l'endroit a tout pour devenir un lieu de vie, s’intégrant pleinement à la vie du quartier. « Je vois bien les clients aller acheter une belle pâtisserie chez le boulanger, l’accompagner d’une limonade trouvée à la librairie et passer un moment ici, sur la terrasse avant de repartir avec un livre ».

Car même si le lieu permet certaines excentricités, la libraire insiste, « ce sera avant tout priorité aux livres ». Elle laisse aux commerçants qui l’entourent le soin de se charger du reste. « Je veux vraiment me concentrer sur le livre, mais ce qui me plairait énormément, ce serait de mettre en place des partenariats avec les autres boutiques de la ville. La pizzeria d’un autre quartier, le caviste de la rue d’à côté… Je me vois bien proposer des dégustations lors des rencontres avec les auteurs ou pour des inaugurations ».
 

Financement participatif de la culture :
une alternative... pour qui ?


Vous voilà prévenu, même si des travaux restent à faire, elle compte sur les contributions de ses partenaires Ulule pour assurer son ouverture en septembre. Et jusque dans les contreparties, le projet d’Élise est profondément humain et participatif. 

Aux entreprises qui souhaitent soutenir son projet, elle propose d’assurer la tenue d’une après-midi d’animation autour du livre dans leurs locaux, pour les contributeurs plus modestes, ils pourront participer au choix thématique qui peuplera la longue vitrine. « Et pourquoi ne pas garder ce principe après la campagne, j’aimerais que les clients de cette librairie soit de véritables acteurs, qu’ils se sentent investis. »
 



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.