Archives littéraires : le manuscrit de Gatsby le Magnifique numérisé

Antoine Oury - 17.09.2013

Edition - International - Francis Scott Fitzgerald - Gatsby le Magnifique - manuscrits numérisés


Son existence lui a peut-être offert les honneurs de la reconnaissance un peu tard, mais la postérité honore comme jamais Francis Scott Fitzgerald. Pour fêter le centenaire de son passage à Princeton, l'université américaine a numérisé les manuscrits successifs de Gatsby le Magnifique afin de fournir un outil d'étude incomparable aux spécialistes.

 


 

 

La première version du roman, nommée Ur-Gatsby par les spécialistes, a été terminée en juin 1923, dans le Minnesota : cette ébauche de 18.000 mots se passait à la fin du XIXe siècle, au coeur du Midwest, et Nick Carraway n'intervenait pas encore comme narrateur. La plupart des pages de ce manuscrit ont été perdues, mais il en subsistait deux dans les archives de l'université de Princeton.

 

Le matériau littéraire développé dans le Ur-Gatsby se retrouvera dans la nouvelle Absolution, mais Fitzgerald se penche à nouveau sur un personnage similaire dès 1924, depuis New York. Une large partie du récit, qui se déroule cette fois en 1922, sera rédigée depuis la France. À la fin l'année 1924, Fitzgerald fait parvenir le manuscrit de 250 pages, Trimalchio, à Maxwell Perkins, éditeur chez Scribner.

 

Après correction, l'ouvrage est finalement publié en 1925, sous le titre final Gatsby le Magnifique : Fitzgerald en aurait préféré un autre, considérant qu'il n'y avait rien de grand en Jay Gatsby, mais craignant qu'un seul Gatsby rappelle le Babbitt de Sinclair Lewis, publié en 1922.

 

Le manuscrit, rédigé de la main même de Fitzgerald (il 'nécrivait jamais à la machine), comporte de nombreuses annotations, et des ajouts de textes substantiels, une habitude de l'auteur. 

 

La numérisation a bien entendu été exécutée en accord avec le F. Scott Fitzgerald Literary Trust (gestionnaire des droits), Harold Ober Associates (l'agence littéraire du Fitzgerald Literary Trust) et Simon & Schuster, propriétaire de la maison Scribner.

 

L'ensemble du manuscrit est à décrypter à cette adresse. Un version manuscrite de L'Envers du Paradis, premier roman de Fitzgerald, pourra également être consultée sur la même page.

 

(via Open Culture)