Argent, mode et sexe : les recettes de l'autrice Judith Krantz

Heulard Mégane - 24.06.2019

Edition - International - Judith Krantz - roman d'amour - Judith Krantz décédée


Samedi dernier a vu s’éteindre la célèbre romancière américaine Judith Krantz à l’âge de 91 ans dans sa résidence de Bel-Air, à Los Angeles. Elle était célèbre pour ses romans d’amour qui mêlaient argent, mode et sexe qui se sont vendus à plusieurs millions d’exemplaires. 



En 1948, Judith Krantz débute une carrière dans le journalisme et les relations publiques dans la mode. Elle écrit de nombreux articles pour Good Housekeeping, Maclean’s, McCall’s, Ladies Home Journal et Cosmopolitan. Son article le plus connu était « Le mythe de l’orgasme multiple », qui a été publié dans le Cosmopolitan

C’est en 1978 à l’âge de 50 ans qu’elle publia son premier roman de fiction, Scrupules (trad. Alain Schiffres, 1993, Pocket). Ce fut un succès immédiat auprès du public, il se hissa à la première place de la liste des meilleures ventes du New York Times cette année-là. 
 

Les neuf autres titres qui suivirent, notamment Princesse Daisy (trad. Jean Rosenthalet, 2007, J’ai Lu) et À nous deux, Manhattan (trad. Jean-Paul Mourlon, 1988, le Livre de Poche) furent également de grands succès commerciaux. Les ouvrages de Krantz ont été traduits en 52 langues, et vendus à près de 85 millions d’exemplaires dans le monde. Sept de ses romans ont également été portés à la télévision en minisérie, dont plusieurs par son mari Steve Krantz, en tant que producteur exécutif.

Ses romans autour de l’amour, du sexe et de l’argent mettaient en scène des héroïnes toujours riches, minces, intelligentes, ambitieuses et d’une beauté surnaturelle. Elle confie au magazine Town & Country en 1998 : « Je n’ai jamais écrit sur de vraies personnes. D’une certaine façon, j’écris des histoires d’Horatio Alger pour les femmes. »

Ses titres s’articulaient autour d'une approche politique et sexuelle féministe, mais aussi rétrograde. Ses héroïnes sont des femmes de carrière qui sillonnent le monde du glamour de la mode, de l’art avec une sexualité débridée. Mais leur objectif premier est de trouver l’amour auprès d’un homme beau, viril et riche.


Via The New York Times et CNN


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.