Arnaud Lagardère contre Vivendi : l'Assemblée générale rejetée en justice

Victor De Sepausy - 14.10.2020

Edition - Justice - Arnaud Lagardère Vivendi - assemblée générale justice - procès Lagardère Vivendi


D’abord, la réalité : si la justice brise une partie des élans de Vivendi, la société de Vincent Bolloré interjettera appel. En somme, la procédure juridique ne fait que commencer. Mais pour l’heure, pas d’assemblée générale pour le groupe Lagardère. 


 

Les deux actionnaires qui avaient intenté l’action — Amber et Vivendi — représentent près de 47 % du capital du groupe Lagardère. Ils avaient demandé que se déroule une assemblée afin de pouvoir obtenir des sièges au conseil de surveillance du groupe d’Arnaud Lagardère.

Selon Le Point, le référé n’a pas abouti : le président Paul-Louis Netter souligne en effet dans son verdict que les deux actionnaires n’établissent pas la preuve qu’ils agissent dans « un autre but que celui de leurs intérêts propres et que les nominations qu’ils sollicitent auraient pour effet d’aboutir à un meilleur fonctionnement du conseil de surveillance et, plus généralement, de la société ».

Les voici donc déboutés et condamnés à verser 20.000 € d’amende à Lagardère. La suite sera à découvrir dans le prochain épisode : la saga ne fait que commencer. 

Auprès de Capital, le gérant commandité souligne qu’il reste pleinement confiant — et pour cause : les appétits de Vivendi sont d’une part soumis aux règles du marché européen, d’autre part aux regards vigilants de l’Autorité de la concurrence. 

Or, quand bien même Vivendi deviendrait propriétaire de l’ensemble de Lagardère, la commandite d’Arnaud Lagardère, récemment consolidée par l’arrivée de Bernard Arnault qui a fait entrer son groupe dans la danse et les marques LVMH avec lui. 

Arnaud Lagardère, pose cependant les cartes sur la table : « 1. Je veux garder les commandes opérationnelles - moi les présidences d’honneur, ça ne m’intéresse pas. 2. Je veux un groupe stable — pas question qu’on passe notre temps à se défendre contre les activistes. 3. Je veux que le groupe garde ses deux piliers, le travel retail et l’édition. »

Pour l’instant, la justice a tranché : « Nous ne relevons aucune anomalie dans le fonctionnement formel des organes sociaux de la société Lagardère SCA », note le juge. 



crédit photo : Lagardère


Commentaires
Quand un milliardaire fait des ennuis à un autre milliardaire, j'avoue que ça vaut le coup d'avoir un article dessus... Je pense que leurs vies de milliardaires seraient bien tristes sinon. Heureusement que l'homme est un loup pour l'homme, sinon ces milliardaires s'emmerderaient beaucoup dans la vie.

Bon, je retourne à mon manuscrit et mon RSA.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.