Ashraf Fayad: l'Arabie saoudite veut décapiter un poète

Nicolas Gary - 11.01.2016

Edition - International


Suite aux manifestations de soutien du 14 décembre et du 14 janvier, l’Union des poètes & Cie et le World Poetry Movement organisent le 19 janvier à 19h30 sur le campus de l’université de Strasbourg une soirée de soutien pour Ashraf Fayad, poète palestinien condamné à mort pour "apostasie" par des juges d’Arabie Saoudite. Il lui est notamment reproché d’avoir publié un recueil de poèmes en 2007, Instructions internes, qui contiendrait des poèmes athées.

 

 

 

Fayad Ashraf a été condamné à mort le 17 novembre dernier, pour un texte dans lequel il renonce à toute forme de foi. Une apostasie qui devrait lui coûter la vie, en vertu des lois saoudiennes, lesquelles puisent leurs sources dans la charia. « Je suis sous le choc, mais c’était prévisible. Je n’ai cependant rien fait pour mériter la mort », assurait-il. Reste qu’il peut compter désormais sur le soutien de la communauté internationale.

 

Être condamné à mort, pour avoir publiquement exprimé qu’il renonçait tant à la religion qu’à la foi, voilà qui est inadmissible. En 2014, lors de la première instance, le poète avait écopé d’une peine de seulement (!) quatre années de prison et 800 coups de fouet. Il fit appel, mais mal lui en prit : le tribunal a changé sa peine en une mise à mort.

Mais l’organisation Human Right Watch dénonçait que le tribunal n’avait pas souhaité le condamner à mort, parce que le poète avait tout de même présenté des excuses. Pour autant, un nouveau tribunal considérait que le repentir devait se faire devant Dieu en personne, et qu’à ce titre, les excuses ne suffisaient plus.

 

Représentant du pays à l’occasion de la Biennale de Venise en 2013, Ashraf Fayad redoutait déjà la police religieuse qui sévit dans le Royaume. Une première détention au cours de cette même année avait finalement conduit à son arrestation en janvier 2014.

 

Cela conduit à une mobilisation des poètes du monde entier face à cette condamnation effrayante. Dans cet intervalle, plusieurs écrivains du PEN International se sont mobilisés dans une lettre ouverte aux tribunaux saoudiens. Carol Ann Duffy, Paul Muldoon ou encore Adonis en tête de liste, des poètes du monde entier tentent de faire entendre raison à la justice et manifestent leur solidarité.

 

 

 

Une autre manifestation est organisée en parallèle à Marseille, le 21 janvier prochain à 20h00 au théâtre Toursky- Espace Léo Ferré, à Marseille.

 

Des poètes et des artistes français et étrangers liront des poèmes de Ashraf Fayad ainsi que des poèmes en rapport avec le sujet, ponctués par des  moments musicaux. Cette réunion s’inscrit dans une succession de manifestations qui ont eu lieu  ou vont se dérouler à la Maison de la Poésie de Paris, à Berlin, Montréal, Strasbourg, ainsi que dans d’autres villes de France et régions du monde.

 

L’objectif de cette soirée est triple : 

sensibiliser le public  le plus large à cette cause  pour faire annuler la sanction

témoigner de l’aspect irréductible de la parole poétique sous toutes les latitudes et dans toutes les sociétés humaines

envoyer à Ashraf Fayad le signe d’une présence solidaire en poésie 

 

 


Pour approfondir

Editeur : Armand Colin
Genre : géopolitique
Total pages : 310
Traducteur :
ISBN : 9782200268428

Geopolitique de l'arabie saoudite

de David Rigoulet-Roze

L'Arabie saoudite reste au coeur de la vie internationale. Elle est cet " Etat sans nation " qui tient par sa fortune pétrolière et la force de la dynastie au pouvoir. Mais la longue fin de règne du roi Fahd a concentré tous les dangers : la tension avec l'Iran ; l'invasion du Koweït par l'Irak ; l'émergence d'Al Qaïda, organisation hyper-terroriste islamique, anti-occidentale et d'origine arabe ; l'invasion de l'Irak par les Etats-Unis.Les tensions internes s'accumulent : luttes de palais, essor du fondamentalisme

J'achète ce livre grand format à 32.35 €