Assange, fondateur de Wikileaks, nourri de littératures

Clément Solym - 15.12.2010

Edition - Société - orwell - soljenitsyne - livres


Wilileaks, c'est lui, Julian Assange. Assailli de toutes parts, voyant l'hébergement de son site menacé, sa propre intégrité fustigée, accusé de viol, puis finalement de rapports sexuels non protégés (fait condamné en Suède)... Et dernièrement, abandonné par une partie de l'équipe, qui a décidé de monter un site annexe.

Mais Assange est aussi un grand lecteur, un homme des livres,avec des références qui permettent de mieux comprendre son mode de fonctionnement. L'AP, qui en fait un portrait assez complet, évoque l'adolescence d'un garçon passionné d'informatique, mais également d'élément instable, libre, et motivé apr des lectures notant un certain anticonformisme, voire un goût de la révolte.

Depuis George Orwell en passant par Kurt Vonnegut, ou Alexandre Soljenitsyne, Theodore Roosevelt, les livres affectionnés par Assange montrent une tendance à plonger dans des univers despotiques, comme l'explique l'auteure de Underground, Suelette Dreyfus. Cette dernière avait suivi les conseils d'Assange dans la rédaction de son livre, et se souvient combien des oeuvres comme La ferme des animaux ou Zéro et infini de Koestler avait pu marquer Assange. Et la romancière de souligner combien ces histoires d'univers sans transparence pouvaient mal tourner, et l'effrayer.

L'Antiquité, les trois grands auteurs tragiques, a  également frappé son esprit. Il « a trouvé ces récits très forts. Il savait que la littérature de l'Antiquité fournit un prisme moral à travers lequel on peut observer la société », précise-t-elle. « Pour Julian, l'émergence d'Internet au début des années 1990 en Australie a été comme l'ouverture d'un magasin de bonbons. C'était un adolescent et il était un de ces jeunes fascinés par le réseau et le manque total de sécurité sur les ordinateurs à l'époque ».

L'une des autres références qu'Assange citait dans son blog, était l'anarchiste Gustav Landauer, tué à Munich, en 1919. Parmi ses dernières notes, il estimait que la diffusion en masse des informations présentait les dictatures comme « extrêmement vulnérables pour ceux qui cherchent à les remplacer par des formes de gouvernance plus ouvertes ».



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.