Le poète Pablo Neruda ne serait pas mort empoisonné

Clémence Chouvelon - 29.05.2015

Edition - International - Pablo Neruda - Mort poison cancer - Enquête


Les chercheurs qui enquêtaient sur la mort du poète Pablo Neruda (1904 - 1973), supposé empoisonné, n'ont finalement trouvé aucune preuve. C'était la seconde fois que le corps du poète était exhumé, prélèvement à la clef, pour déterminer les circonstances de sa mort.

 


 

 

Douze jours à peine après le coup d'État qui a mis Augusto Pinochet au pouvoir, en 1973, Pablo Neruda décédait dans un hôpital de la capitale. Écrivain d'ampleur internationale, engagé politiquement, et partisan du président Salvator Allende, Neruda était certainement gênant. 

 

Son chauffeur, durant plusieurs années, a maintenu que Pablo se plaignait de douleurs à l'estomac, après avoir reçu une injection. Si la cause de la mort, officiellement, est un cancer de la prostate, la disparition des registres de l'hôpital entretient un climat de suspicion.

 

Mais les experts de l'Université de Murcia n'ont trouvé au prélèvement que trois types de protéines, dont deux explicables par un cancer de la prostate, cause officielle de la mort du poète. Les causes de la troisième protéine n'ont pas encore été parfaitement établies, mais elle pourrait être due à des causes naturelles d'infection ou à des manipulations post-mortem. 

 

(via Newser


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur :
Genre : litterature...
Total pages : 80
Traducteur :
ISBN : 9782070317028

La solitude lumineuse

En 1928, Pablo Neruda est nommé consul à Colombo, Ceylan, puis à Singapour et Batavia. Accompagné de Kiria, sa fidèle mangouste, le poète chilien découvre les odeurs et les couleurs des rues asiatiques, les plaisirs et cauchemars de l'opium, la chasse à l'éléphant, le sourire paisible des Bouddhas...Neruda livre ses souvenirs colorés et poétiques d'un Orient colonial et se révèle comme un homme passionné, curieux de tout et de tous, et un merveilleux conteur.

J'achète ce livre grand format à 2 €