Astérix et Obélix, les irréductibles Gaulois, presque réduits par Hachette

Clément Solym - 12.12.2008

Edition - Les maisons - Astérix - Obélix - Hachette


Un communiqué du groupe Hachette Livre vient de nous parvenir. Rappelons pour l'occasion que seule la filiale française de Hachette vend encore des livres, puisqu'en Angleterre, tout comme en Australie, on s'en est débarrassé. Bref. Hachette donc, nous annonce son investissement récent dans les Éditions Albert René, qui publient... les aventures d'Astérix le Gaulois.

Le groupe devient dès lors majoritaire dans la maison, avec l'achat de 40 % de la participation d'Albert Uderzo, à travers la société Syadal. « Il me fallait en confier les clés à un grand éditeur, financièrement solide, connu pour être respectueux des droits moraux et patrimoniaux de ses auteurs, qui connaisse bien l’oeuvre, et qui soit susceptible de garantir son rayonnement international et sa pérennité », explique-t-il.

De même, Hachette est ensuite allé frappe à l'huis d'Anne Goscinny, pour lui offrir de la délester des 20 % de parts dont elle disposait. « Mon souhait est qu’Astérix, créé par mon père et Albert Uderzo, continue à passionner des générations d’enfants et d’adultes », confie-t-elle.

Dans la foulée, Hachette s'empare des droits des 24 albums déjà parus du vivant de René Goscinny, histoire de compléter l'ensemble. Bien évidemment, les chiffres de ces transactions n'ont pas été révélés. Selon nos informations exclusives, Aussrancetourix, qui aurait décidé de célébrer cela en chantant quelque chose se serait retrouvé la tête coincée entre une enclume et un poisson.

Pas très frais, d'ailleurs, le poisson...




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.