Atiq Rahimi, une destinée entre exils et luttes

Clément Solym - 16.03.2009

Edition - Société - atiq - rahimi - conteur


Atiq Rahimi était l'invité du stand l'Express, RTL, Lire pour une petite heure d'entretien. L'écrivain franco-afghan lauréat du prix Goncourt de cette année avec Syngué Sabour en a profité pour se livrer et nous dévoiler son parcours.

Une chose est certaine, Atiq Rahimi sait conter ou ranconter, l'écouter parler était un vrai moment de détente et d'évasion. Pour peu, on aurait cru qu'il nous lisait son autobiographie tellement son sens de l'image était juste et son discours construit.


Un passage particulièrement marquant était sa façon de raconter le début de son exil et son passage de la frontière entre l'Afghanistan et le Pakistan. Il a raconté qu'il avait décidé de partir avec des amis, et qu'ils ont marché pendant neuf jours et neuf nuits. Arrivé au niveau de la frontière, le passeur leur a dit de regarder une dernière fois leur pays derrière eux. Là, il a déclaré qu'il voyait derrière lui les traces de ses pas sur le sol, et devant lui un sol vierge comme « une page blanche » où il devrait écrire son exil.

La suite on la connaît, il est arrivé en France en 1984. Pendant longtemps, il s'est construit sa situation personnelle sans trop penser à son pays d'origine. Lorsqu'il est revenu dans son pays, il a été choqué par la façon dont il avait évolué. C'est ainsi qu'il a décidé de faire des choses pour celui-ci.

D'abord par l'écriture depuis la France et après directement là-bas en aidant à la création d'une radio puis d'une chaîne de télévision qui ont contribué à faire évoluer les moeurs. Il explique même avec un sourire au coin des lèvres que cette chaîne de télé s'est mise à diffuser une version afghane de Star Academie. Et conclue sur cette phrase « mais c'est tellement plus beau de voir un jeune dans la rue avec un instrument de musique qu'avec une arme... »


Non décidément, cette heure passée en compagnie d'Atiq Rahimi n'aura pas été perdue. C'était une expérience enrichissante et une évasion tout à la fois. Un voyage dû en grande partie au talent de conteur du prix Goncourt 2009. Cette rencontre était animée par Julien Bisson.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.