Attaque en règle de la loi interdisant le portable dans les écoles et collèges

Clément Solym - 10.10.2009

Edition - Société - interdiction - portable - école


Après l’interdiction de l’usage du téléphone portable prononcée par le Sénat dans le cadre du projet de loi visant à mieux encadrer les émissions d’ondes électromagnétiques, les réactions sont déjà nombreuses.

Si, dans un premier temps, tout le monde a semblé acquiescer face à une mesure qui viendrait en plus soutenir les établissements scolaires dans la guerre qu’ils mènent contre le portable en classe, de plus en plus des voix se font entendre pour rappeler la réalité du terrain.

C’est ainsi que le syndicat des chefs d’établissements, le SNPDEN, a tenu à se démarquer de la vision des sénateurs. Ce projet serait, selon lui, révélateur d’ « un manque de réalisme quant aux conditions réelles de fonctionnement des établissements ».

Dans l’état actuel des choses, les règlements intérieurs des collèges interdisent le portable en classe mais le tolèrent dans les temps de récréation. Si, lors de son apparition dans les poches des élèves, on a d’abord voulu l’interdire, très vite le personnel a été dépassé par cette mode.

Désormais, il est presque impossible d’interdire toute utilisation du portable dans les établissements scolaires. Cela demanderait un renforcement considérable des moyens de surveillance sans que cela ne mène pour autant à des résultats satisfaisants.

Au plus haut niveau de l’Etat, une prise de conscience s’impose. Ce n’est pas tout de dicter des lois, il s’agit surtout de se donner les moyens de les faire respecter. Les textes sont souvent déjà là, mais sur le terrain, il en est va différemment…