Attaque terroriste à la bombe contre l'éditeur de Jewel of Medina

Clément Solym - 28.09.2008

Edition - Société - éditeur - attaque - terrorisme


The Jewel of Medina aura décidément une histoire parsemée d'embûches : comme pour donner raison à l'universitaire qui avait déconseillé que Random House publie ce titre pour ne pas courir le risque de représailles musulmanes, la maison anglaise, Gibson Square, qui avait décidé de reprendre le flambeau éditorial a été victime d'une attaque considérée comme terroriste par les Scotland Yard.

L'arrestation de trois hommes, soupçonnés d'avoir lancé des cocktails Molotov sur le siège - et également domicile, situé à Lonsdale Square - de l'éditeur Martin Rynja, ravive alors les tensions autour du livre. Pour Rynja, « dans une société ouverte, il doit y avoir libre accès aux oeuvres littéraires, sans être préoccupé par la peur ».

Soutenue par les voisins, qui souhaitent que l'incident ne la fasse pas revenir sur sa décision de publier le livre, on s'inquiète cependant de la justesse dont Denise Spellberg a pu faire preuve. L'universitaire, considérant que certains passages relèvent de « l'interprétation erronée délibérée et romancée » se « moquait ouvertement des musulmans et de leur histoire ».

Pour l'heure les trois arrestations n'ont pas abouti à la confirmation que les personnes agissent sous couvert de religiosité. La presse faite autour de la reprise par l'éditeur de ce livre, qui pouvait « inciter à des actes de violence », selon les dires de Spellberg, aura pu attirer plus encore l'intérêt sur l'éditeur.