Atteinte à la concurrence : les arguments des GAFA face au Congrès

Antoine Oury - 29.07.2020

Edition - Justice - GAFA antitrust - amazon congres - amazon facebook google


Pour la première fois de leur histoire, les fameux GAFA, Google, Amazon, Facebook et Apple, vont voir leurs dirigeants respectifs convoqués devant le Congrès américain pour répondre d'accusations d'atteintes à la concurrence. Patriotisme, contribution à l'économie des États-Unis, récit célébrant la réussite et la volonté ou encore innovation font partie des arguments mis en avant par les multinationales pour se défendre.

Capitol Dome at Sunset


Ce 29 juillet, le Comité judiciaire de la Chambre des Représentants du Congrès américain donnera le coup d'envoi d'une série d'auditions très attendues, présentées sous l'intitulé « Plateformes en ligne et puissance sur le marché, partie 6 : la domination d'Amazon, Facebook, Google et Apple ». Pour la première fois, les quatre multinationales américaines se verront demander des comptes sur leurs pratiques et l'impact sur la concurrence.

Tim Cook, Jeff Bezos, Mark Zuckerberg et Sundar Pichai, respectivement PDG d'Apple, Amazon, Facebook et Alphabet, maison-mère de Google, notamment, seront entendus par les membres du comité. « Étant donné le rôle central que ces sociétés jouent dans la vie du peuple américain, il est essentiel que leurs PDG soient transparents », rappelait Jerrold Nadler, président de ce comité.

Face aux questions posées et aux potentielles situations d'atteinte à la concurrence soulevées, les multinationales ont déjà préparé leurs réponses, comme les documents préalables aux auditions permettent de s'en rendre compte. Chacun des PDG a ainsi présenté un texte exposant les grandes lignes de leur intervention à venir devant le Congrès, dès ce 29 juillet.
 

Vanter les GAFA


On retrouve dans ces réponses des arguments communs, notamment les apports de ces entreprises à l'économie et au rayonnement des États-Unis, mais aussi des éléments plus personnels. Évoquant Amazon, Jeff Bezos en rappelle ainsi les origines, une simple librairie en ligne ouverte grâce à l'investissement conséquent consenti par ses parents. « Je suis heureux de témoigner devant vous », indique Bezos, mentant quelque peu : il a tout fait pour éviter d'intervenir devant le comité judiciaire...

« Le succès d'Amazon n'était pas du tout assuré », assure le PDG, mettant ainsi en avant les risques encourus et le travail accompli. Et un service aux consommateurs incomparable, selon lui : « La confiance du client est difficile à gagner et facile à perdre. » Bezos met encore l'accent sur les emplois créés et les apports à l'économie, tout en soulignant qu'Amazon ne représente que 4 % de la vente au détail aux États-Unis, une manière de démontrer que la concurrence est toujours présente. Le PDG revient aussi sur le rôle de la marketplace pour les vendeurs indépendants, un système particulièrement critiqué ces derniers mois.
 
Côté Apple, on vante les mérites de l'App Store, assurant que les commissions prélevées sur les ventes sont ridiculement faibles, tandis que Sundar Pichai, pour Alphabet, met en avant les investissements dans la recherche et le développement tout en détaillant la concurrence en matière de publicité en ligne. Enfin, pour Facebook, le souci « d'offrir le meilleur produit possible » a guidé les décisions, sans que l'entreprise ne rechigne à accepter le rôle des gouvernements et autres institutions, en tant que régulateurs...

Les différents documents peuvent être consultés, pour Alphabet (Google), Apple, Facebook et Amazon.

Photographie : le Capitole des États-Unis, siège du Congrès américain


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.