Attentats Paris : des livres pour mieux “penser les événements“

Julie Torterolo - 03.12.2015

Edition - Société - Librairies indépendantes - bibliographie - attentats Paris


À la suite des attentats du 13 novembre dernier, le Syndicat de la Librairie française a décidé d'établir une liste de lectures pour comprendre et penser les événements. Ils ont ainsi créé une bibliographie, baptisée « penser l’événement », composée d'œuvres recouvrant plusieurs disciplines : l’État islamique ; Terrorisme, radicalisation et intégrisme ; Proche-Orient, histoire et géopolitique ; Islam et religion ; Psychanalyse, philosophie ; Littérature ; Jeunesse... 

 

Attentats_0794

Cyberien 94, CC BY ND 2.0

 

 

« Parce que "l’obscurité ne peut écarter l’obscurité et que seule la lumière peut y parvenir" (Martin Luther King), la librairie doit, à sa manière, s’inscrire pleinement dans cette production éclairante de savoirs dont nous avons la chance de disposer librement et lui accorder la place qu’elle mérite, celle de nos vitrines, de nos tables et de nos rayonnages. » Rappeler le rôle des mots, du savoir, et donc des librairies en cette période d’état d’urgence et de menace terroriste : voilà le credo qui a poussé certains libraires indépendants à constituer cette bibliographie. 

 

Une opération qui semble répondre aux attentes des Français : « Répondre à la barbarie par des livres, c’est très français. Ça nous rappelle que la France est une nation de tradition littéraire. Notre rapport au livre s’inscrit dans ce qu’on appelle l’exception culturelle française », expliquait ainsi à l'AFP le journaliste et écrivain Pierre Assouline, membre de l’académie Goncourt. 

 

De paroles Armées de Jean Phillipe Salazar — lauréat 2015 du prix Bristol —, en pensant par Le piège de Daech par Pierre-Jen Luizard jusqu’à l’ouvrage jeunesse Pourquoi les Hommes se disputent-ils à propos de Dieu ? de Michaêl Foessel, aucune discipline n’est alors laissée au hasard. Ce sont au total 53 livres qui expliquent, tous à leurs manières, les rouages du terrorisme et les nouveaux enjeux géopolitiques.

 

Autant d’ouvrages permettant « d’articuler des savoirs pertinents et rigoureux », d’être « des compléments voire contrepoints à l’immédiateté » afin d'éclairer les lecteurs dans le flot d’information « déversé dans les médias », expliquent les librairies indépendantes. 

 

Les Français, outils en mains, peuvent prendre le recul ou le champs nécessaires, mieux saisir, et ainsi combattre les événements. Une occasion pour Librairies indépendantes, de rappeler leur rôle « de commerces singuliers, tout à la fois lieux de ressources, de rencontres, d’échanges, de liberté, et d’expressions de la pensée et de la création. »