Au bonheur des lettres : Anthologie de correspondances

Julien Helmlinger - 29.10.2014

Edition - Les maisons - Shaun Usher - Letters of Note - Au bonheur des lettres - Editions du Sous-Sol


Avis aux amateurs d'anecdotes historiques et de courriers. L'anthologie de correspondances intitulée Au bonheur des lettres, a été publiée en France le 16 octobre par les éditions du Sous Sol. La publication rassemble quelque 125 lettres signées de gens célèbres de tous horizons. A l'origine celles-ci avaient été compilées par Shaun Usher, sur son blog Letters of Note. Il en avait été tiré un premier bouquin éponyme, paru chez Unbound courant 2013


Ce livre-musée rassemble ces 125 perles de correspondances, chacune sous forme de fac-similé, et à renfort de photographies. Les éditions du Sous-Sol, dirigées par Adrien Bosc, finaliste du Grand prix de l'Académie française avec son premier roman, Constellation, a souhaité en faire un bel ouvrage.

 

L'ensemble des missives a été traduit de l'anglais par Claire Debru, et chacune des lettres profite d'une contextualisation spécifique. 

 

Les courriers regroupés sont signés par Jack l'Eventreur, Iggy Pop, Fidel Castro, Leonard de Vinci, Dostoïevski, Charles Darwin, Roald Dahl, Hunter S Thompson, Albert Einstein, Elvis Presley, John F. Kennedy, Charles Dickens, Mick Jagger, Virginia Woolf, parmi d'autres célébrités. Le livre est vendu au tarif de 36 euros. En voici un extrait : 

 

Drop Scones

La reine Elizabeth II au Président des États-Unis Dwight D. Eisenhower

 

En 1957, cinq ans après le début de son règne, la reine Elizabeth II effectue sa première visite officielle aux États-Unis, invitée par le Président de l'époque, Dwight D. Eisenhower. 

Elle lui retourne la faveur deux ans plus tard, en août 1959, le conviant avec sa femme Mamie au château de Balmoral en Écosse, somptueuse demeure appartenant à la famille royale depuis 1852. 

On ignore ce qu'il s'est dit derrière ces portes closes, mais une chose est sûre : le président américain tombe littéralement amoureux des drop scones de la Reine, sorte de pancakes écossais, si bien que cinq mois après les lui avoir servis, celle-ci lui envoie sa recette personnelle accompagnée d'une lettre.

 

 

4 janvier 1960,

PALAIS DE BUCKINGHAM

Cher Monsieur le Président,

 

Voir votre photographie dans le journal du jour, où vous apparaissez devant une volaille qui grille sur un barbecue, m'a rappelé que je ne vous ai jamais envoyé la recette des drop scones que je vous avais promise à Balmoral.

 

Je m'empresse de le faire, et j'espère que vous les trouverez réussis.

 

Même si la quantité est prévue pour seize personnes, quand il s'en trouve moins, je me contente généralement de mettre moins de farine et de lait, mais je conserve les autres ingrédients tels quels.

 

J'ai également essayé d'utiliser du sirop doré ou de la mélasse au lieu du sucre seul et cela peut se révéler excellent aussi.

 

Je crois que la mixture a besoin d'être fortement battue durant la préparation, et qu'elle ne doit pas reposer trop longtemps avant cuisson.

 

Nous avons suivi avec un vif intérêt et une grande admiration votre formidable voyage à travers d'innombrables pays, mais sentons que plus jamais nous ne serons en mesure de prétendre que l'on nous en fait beaucoup trop faire, lors de nos futures tournées !

 

Nous nous souvenons avec grand plaisir de votre visite à Balmoral, et j'espère que la photographie vous rappellera la très heureuse journée que vous avez passée avec nous. Avec nos meilleurs vœux à vous et à Mme Eisenhower,

 

Sincèrement vôtre,

 

Elizabeth R

MENU

 

DROP SCONES

 

Ingrédients

4 tasses de farine

4 cuillères à soupe de sucre en poudre

2 tasses de lait

2 œufs entiers

2 cuillères à thé de bicarbonate de soude

3 cuillères à thé de crème tartare

2 cuillères à soupe de beurre fondu

 

Battez ensemble les œufs, le sucre et environ la moitié du lait, ajoutez la farine et mixez bien en versant ce qui reste de lait, ainsi que le bicarbonate et la crème de tartare ; insérez le beurre fondu.

 

Suffisant pour 16 convives

 

Et la présentation en vidéo