Au Caire, le salon du livre s'ouvre sur l'exclusion d'un éditeur... en prison

Clément Solym - 22.01.2020

Edition - International - Tanmia Publishing Egypte - liberté expression éditeur - censure livres éditeur


Trois millions de visiteurs attendus, venus à la rencontre de quelque 3000 exposants : le Salon du livre du Caire 2020 s’ouvrira cependant sur une note amère. Les organisateurs ont choisi d’exclure Tanmia Publishing. Au prétexte que son fondateur, Khaled Lotfy, cofondateur de la librairie du même nom, est actuellement en prison.


 

Le salon évoque des raisons de sécurité, pour justifier ce qui est avant tout un acte de censure. Khaled Lotfy, emprisonné en Égypte pour avoir publié un livre trop politique, écope d’une double peine. Sa maison n’a pas été autorisée à exposer dans le plus grand événement littéraire du pays, initié en 1969.

La décision des organisateurs fut communiquée en décembre dernier et une nouvelle fois, l’Association internationale des éditeurs donne de la voix. L’AIE a pris contact avec la manifestation début janvier pour tenter d’inverser la donne. Au contraire : par solidarité vis-à-vis de l’éditeur, il aurait fallu que sa maison trouve une place.

Rappelons que Khaled Lotfy a écopé de cinq années d’emprisonnement pour la diffusion du livre d’un écrivain israélien, Uri Bar-Joseph. Originellement publié en anglais sous le titre The Angel : The Egyptian Spy Who Saved Israel. Ce dernier tourne autour d’Ashraf Marwan, gendre de Gamal Abdel Nasser, homme d’État égyptien, et second président de la République de 1956 à 1970.

Sous le nom de code The Angel, il aurait alors fait de l’Égypte un livre ouvert pour Israël — notamment en alertant les services secrets de l’attaque égypto-syrienne, qui initia la guerre du Kippour.
 

L'intervention du président, dernière chance


Le frère de l’éditeur avait d’ailleurs jeté l’éponge : « Il n’y a plus d’autres recours à part la grâce présidentielle. » Et pour cause : le dernier recours a été rejeté. Alors que s’ouvre aujourd’hui, jusqu’au 4 février, un événement phare pour les professionnels égyptiens, l’absence de Khaled Lotfy pèse lourd.

Kristenn Einarsson, président du comité de la liberté de publier de l’AIE déplore « que la Foire internationale diu livre du Caire ne soit pas en mesure d’apporter son soutien ». Et ce, simplement « en offrant un stand à sa maison d’édition lors de la manifestation ».

Et d’ajouter : « Je réitère mon appel au président Abdel Fattah al-Sissi de lui accorder la grâce présidentielle. Et j’encourage les éditeurs et libraires du monde entier à afficher leur soutien à Khaled. »

On peut retrouver les témoignages depuis les réseaux avec le hashtag #Free_Khaled_Lotfy.

Tanmia est une maison lancée en 2011, qui propose un certain nombre d’auteurs de renom, tant en traduction qu’issus du monde arabe.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.