medias

Au Havre, fermeture d'une librairie après 156 ans d'existence

Camille Cornu - 08.02.2016

Edition - fermeture librairie - le havre librairie sombre


Ouverte en 1860, la librairie Dombre avait été rachetée en 1888 au Havre par l'arrière grand-père de l'actuelle libraire. Après 156 ans d'existence, c'est l'une des dernières librairies indépendantes de la ville qui fermera d'ici fin février. 

 

Fermeture de librairie

ActuaLitté, CC BY-SA 2.0

 

 

La librairie avait ouvert ses portes en 1860. Elle était aujourd’hui située boulevard de Strasbourg, au Havre, après avoir longtemps été Place de l’hôtel de ville, un quartier « beaucoup plus commerçant ». Annie Motelay et son frère ont grandi entre ces rayons, et en sont aujourd’hui les gérants. À contrecœur, ils s’apprêtent à mettre la clé sous la porte. 

 

On peut dire des deux actuels libraires qu’ils sont libraires « depuis leur enfance » alors qu’ils aidaient déjà leurs parents dans la librairie familiale : « À l’époque, il n’y avait pas d’informatique, on notait les livres à la main », se souvient Annie Motelat, émue. Elle aurait préféré ne pas changer d’activité et éprouve « des regrets de ne pas avoir réussi à perdurer », mais se plie à des « problèmes économiques » : « il n’y a pas assez de ventes. »

 

Son père, libraire avant elle, a vu l’importance du livre diminuer dans sa ville au fil des années : « Le livre n’est pas porteur, en 1950 au Havre il y avait 7 libraires, et puis il n’y en a plus qu’un [...] ça donne à peu près l’échelle. » La très grande majorité des livres a été renvoyée aux éditeurs, le peu de titres restant s’affiche à prix soldés. 

 

(via France bleu)




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.