Au Pakistan, des écrivains contre Al-Qaida et les Talibans

Clément Solym - 04.02.2009

Edition - Société - Pakistan - écrivains - lutte


Les militants islamistes rendent difficile la vie de tout un chacun aujourd'hui au Pakistan. Difficile et dangereuse, et tout particulièrement pour ceux qui dénoncent leurs agissements, comme plusieurs auteurs tentent de le faire.

Nadeem Aslam est l'un d'eux, et son combat contre Al-Qaida et les Talibans se poursuit, avec Kamila Shamsie, Mohammed Hanif et d'autres jeunes auteurs qui ont surgi sur la scène littéraire.

Pour Daniyal Mueenuddin, comparé à Tchekov, tout de même, les excellents écrivains existent au Pakistan et ils doivent se manifester. Et s'ils sont actuellement sous le feu des projecteurs, c'est malheureusement à cause de la situation dans le pays.

La croissance des intégristes rend les circonstances actuelles particulièrement tendues, explique-t-il, considérant le pays comme une quasi zone de guerre, lui qui a dû le quitter à l'âge de 13 ans. « Cela vous contraint à regarder au plus profond de vous-même et faire un état des lieux », explique-t-il à l'AP.

Voilà une vingtaine d'années, les écrivains avaient les mêmes angoisses que celles d'aujourd'hui : persécution et censure. L'époque n'a que fait changer les oppresseurs. L'auteur Salman Rushdie avait eu ces paroles terribles peu après les attentats de Bobmay : « Toutes les routes mondiales du terrorisme mènent au Pakistan. »