Au Royaume-Uni, plus de 380 000 enfants ne possèdent pas de livres

Camille Cado - 02.12.2019

Edition - Société - enquête lecture enfants - enquête National Literary Trust - livre enfant apports


Selon une nouvelle enquête du National Literary Trust, plus de 380.000 enfants au Royaume-Uni n'auraient même pas un seul livre chez eux. Les résultats, récemment publiés, mettent en lumière les inégalités sociales, et donc culturelles, qu’engendre un chiffre aussi déconcertant. Le livre étant, dès le plus jeune âge, un apport considérable tant dans l’apprentissage de la lecture que dans leur future attitude de lecteurs. 
 
StockSnap - pixabay license 


Comme chaque année, le National Literary Trust explore la relation qui lie les jeunes Britanniques aux livres et à la lecture à travers une enquête. Pour la neuvième année consécutive, l’organisation à but non lucratif a interrogé 56.906 enfants et jeunes âgés de 9 à 18 ans.

Les résultats révèlent d’abord, par extrapolation, que 383.755 jeunes Britanniques ne possèderaient pas de livres. Un chiffre alarmant qui met en lumière certaines inégalités sociales. Sans surprise, les enfants évoluant dans un milieu défavorisé sont plus susceptibles que les autres de ne pas avoir d'ouvrages à leur domicile (9,3 % contre 6 %). 

Si l’écart entre les deux tend à se réduire de moitié au cours des six dernières années, passant de 6,1 à 3,3 points, les conséquences restent toutefois importantes. En effet, d’après les chiffres du NLT, les enfants ayant accès à des livres à la maison ont 6 fois plus de chance d’avoir un meilleur niveau de lecture prévu pour leur âge (22 % contre 3,6 %) et près de 3 fois plus susceptibles d’apprécier les livres (56,2 % contre 18,4 %).
 

« Les livres ont le pouvoir de transformer les compétences de lecture des enfants, leur plaisir et leur bien-être mental », a déclaré le directeur général de NLT Jonathan Douglas. « Pourtant, trop d’enfants manquent l’occasion d’atteindre leur véritable potentiel simplement parce qu’ils n’ont pas de livres chez eux. »
 

Combattre les inégalités face à la lecture


Pour lutter contre ces disparités d’accès au livre, le National Literacy Trust organise des programmes de sensibilisation et des campagnes de donation. À l’approche des fêtes de fin d’années, l’organisation à but non lucratif a ainsi publié un calendrier de l’avent très original

Chaque jour et pendant tout le mois de décembre sera mis en avant un livre choisi et recommandé par un illustrateur et/ou auteur de renoms. Ce calendrier a pour vocation de partager quelques idées de titres à ceux qui voudraient faire un don.
 

Parmi eux, Le garçon au fond de la classe de Onjali Q. Raúf (publié en France chez Gallimard dans la traduction de Marie Leymarie et illustré par Pippa Curnick) recommandé par Cressida Cowell ou encore Fantastique Maître Renard de Roald Dahl (traduit en France par Marie-Raymond Farré aux éditions Gallimard) recommandé par Dermot O’Leary.
 


« Nous avons déjà fait beaucoup pour rendre les livres plus accessibles à ceux qui en ont le plus besoin, mais nous devons continuer à nous efforcer de réduire cet écart une fois pour toutes. En faisant un don au National Literacy Trust ce Noël, vous pouvez nous aider à donner à un enfant défavorisé son tout premier livre » a repris Jonathan Douglas.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.